•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Perquisitions et arrestations au FC Barcelone

Il se tient debout devant l'emblème de l'équipe.

L'ancien président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu

Photo : Getty Images / LLUIS GENE

Agence France-Presse

La police régionale catalane confirme avoir perquisitionné les bureaux du FC Barcelone et procédé à des arrestations. L'ancien président Josep Maria Bartomeu et deux collaborateurs ont été arrêtés.

Selon une source ayant connaissance du dossier, M. Bartomeu est en garde à vue dans l'attente d'être entendu par les enquêteurs.

Trois anciens ou actuels membres de la direction du club ont également été interpellés : l'ancien bras droit de M. Bartomeu Jaume Masferrer, le directeur général Oscar Grau et le directeur juridique Roman Gomez Ponti, toujours selon cette source.

Dans un communiqué publié à la mi-journée, le Barça a confirmé la perquisition ce (lundi) matin dans les bureaux du Camp Nou, sur ordre de la juge du tribunal d'instruction no 13 de Barcelone, chargée de l'affaire du contrat pour services de surveillance des réseaux sociaux.

L'équipe catalane a précisé avoir offert sa totale collaboration à la justice.

Les perquisitions sont donc bien liées à une affaire qui a fait surface il y a un an.

Le 17 février 2020, le FC Barcelone avait démenti être à l'origine d'une campagne de calomnies visant des figures du club sur les réseaux sociaux dans le but d'améliorer l'image de M. Bartomeu, qui a démissionné le 27 octobre.

La station de radio Cadena Ser avait montré dans une enquête que l'équipe avait versé 1 million d'euros (1,53 million de dollars canadiens) en six factures distinctes à l'entreprise I3 Ventures, avec qui l'équipe a depuis coupé les ponts.

A-t-on chargé cette entreprise de surveiller les réseaux sociaux? La réponse est oui. L'a-t-on chargée de discréditer des personnes ou institutions sur les réseaux sociaux? La réponse est non. Et nous poursuivrons tous ceux qui nous accusent de cela, avait lors dit le président Bartomeu.

Cette opération policière intervient à six jours des élections pour la présidence prévues dimanche. Trois candidats s'affrontent : Joan Laporta, Toni Freixa et Victor Font.

Ce coup de théâtre intervient au moment où l'équipe connaît un regain de forme en Liga après des mois de crise sportive, dont le point d'orgue a été la gifle infligée à domicile par le Paris Saint-Germain en Ligue des champions le 16 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !