•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Chronique

Un long et difficile parcours s’amorce pour Tiger Woods

Tiger Woods

Tiger Woods

Photo : Getty Images / Sam Greenwood

Plusieurs joueurs de la PGA ont fait un sympathique clin d’œil à Tiger Woods dimanche. Ils ont disputé la phase finale du Championnat Workday, en Floride, avec la typique tenue rouge et noire qu’arbore habituellement la vedette du golf au dernier parcours.

Cette initiative témoigne du bel esprit de camaraderie qui règne dans le circuit.

Cela dit, près d’une semaine après le violent accident de la route dont Woods a été victime, il est permis de se demander si on le reverra un jour, vêtu de son emblématique polo rouge, jouer au même niveau que les meilleurs golfeurs de la planète.

Personnellement, je ne parierais pas contre Tiger Woods. Il avait subi quatre interventions chirurgicales au dos avant de remporter le Tournoi des maîtres en 2019, à l’âge de 43 ans. Des golfeurs qui gagnent des tournois après quatre opérations au dos, je n’en avais pas vu auparavant, répond le chirurgien orthopédiste Jacques Toueg.

Le Dr Toueg est, entre autres, le médecin en chef de la Coupe Rogers (qui portera dorénavant le titre d’Omnium Banque Nationale) et du Centre national d’entraînement de Tennis Canada. Il a aussi traité de nombreux athlètes membres d’équipes nationales canadiennes ainsi que de nombreux joueurs de la LNH, de la LHJMQ, de la LCF ainsi que des boxeurs professionnels.

La remarque du Dr Toueg est intéressante parce qu’elle rappelle que Tiger Woods a déjà rencontré beaucoup d’adversité au cours de sa carrière et qu’il était déjà un athlète fragile lorsqu’il s’est infligé de très graves blessures à une jambe lors d’une sortie de route mardi dernier. En 2017, notamment, le dos de Woods était en si mauvais état qu’il croyait ne plus jamais pouvoir pratiquer son sport.

Au moment de l'accident, il était d’ailleurs en convalescence d’une cinquième intervention chirurgicale au dos, pratiquée en janvier dernier. Dans le passé, il avait aussi été opéré plusieurs fois au genou gauche, dont une reconstruction complète il y a une douzaine d’années.

Les multiples fractures à la jambe droite que Tigers Woods vient de subir, un traumatisme majeur, s’ajoutent donc à son lourd bilan médical. Il faut aussi tenir compte que c’est un athlète de 45 ans, dont l’apogée est terminé, qui tentera de s’en remettre au cours des prochains mois.

***

Selon les informations rendues publiques par sa fondation depuis l’accident, le golfeur le plus connu de la planète souffre de fractures ouvertes dans les parties supérieure et inférieure du tibia et du péroné.

Une tige métallique a été insérée dans son tibia. Les chirurgiens ont aussi utilisé des vis dans le pied et la cheville.

Par ailleurs, et peu de gens se sont attardés là-dessus, les médecins traitants de Woods ont dû ouvrir les membranes entourant les muscles de sa jambe. Cette procédure, appelée fasciotomie, est souvent utilisée quand un patient subit des traumatismes importants.

Ces informations font croire que la période de convalescence sera très longue.

Premièrement, on parle de fractures ouvertes. Ça signifie que la peau a été lacérée et que les os ont été en contact avec l’air. Il y a donc un danger d’infection postopératoire qui nécessite un suivi particulier. Alors, au départ, ça complique les fractures que Woods a subies , explique le Dr Jacques Toueg.

L’insertion d’une tige métallique dans le tibia, appelée enclouage, permet de stabiliser un os en le replaçant dans son axe normal. Quant aux vis qu’on a pu insérer dans son pied et sa cheville, ça peut résulter du fait qu’il y ait eu des fractures concomitantes ou qu’il ait subi d’autres fractures au niveau du pied et de la cheville, poursuit le chirurgien orthopédiste.

En ce qui concerne les ouvertures faites dans les membranes des muscles, les chirurgiens les ont faites soit parce qu’ils voulaient éviter de sérieuses complications, soit parce qu’ils n’ont pas eu le choix, afin de sauver les muscles de la jambe.

Ce n’est pas banal, des fasciotomies. Quand de gros traumatismes surviennent, l’os va saigner de façon importante, ce qui a pour effet d’augmenter la pression dans les muscles. Or, cette pression est tellement forte que le sang nouveau, qui est censé acheminer l’oxygène jusqu’au muscle, ne peut pas se rendre. Le muscle va donc mourir si on n’ouvre pas les membranes. Dans les cas sévères, ça peut même aller jusqu’à l’amputation.

Quand on additionne toutes ces informations, ça donne une bonne idée de la sévérité des fractures que Tiger Woods a subies. On peut même aller jusqu’à dire qu’il a été chanceux de ne pas perdre sa jambe. Sa convalescence sera donc assez longue et il faudra voir si des conséquences ne vont pas subsister à long terme, estime le Dr Toueg.

***

À court terme, les objectifs du personnel soignant consisteront à permettre à Tiger Woods de se remettre de son intervention chirurgicale sans infection, sans perte musculaire et à faire en sorte que ses fractures guérissent le mieux possible.

Après cela, on passera à la phase de réhabilitation. Les fractures du tibia et de l’os peuvent généralement bien guérir. Par contre, ce n’est pas aussi clair en ce qui concerne la cheville et le pied. Les patients peuvent parfois rester avec certains handicaps ou une difficulté à marcher ou à rester longtemps debout. Pour un golfeur, ce serait majeur.

Une citation de :Dr Jacques Toueg, chirurgien orthopédiste

L’autre difficulté concerne aussi tout l’aspect biomécanique de son élan. Parce que si tu ne retrouves pas toute la mobilité de ta cheville, ou encore au niveau de ton genou, ça peut changer la mécanique de ton élan. Et on sait combien la biomécanique est importante au golf.

Grosso modo, le Dr Toueg croit raisonnable de prévoir une période de 4 à 6 mois avant que Tiger Woods puisse simplement recommencer à s’entraîner physiquement.

Et quand je parle d’entraînement, je ne fais pas allusion au golf, précise-t-il.

Et je dis cela en envisageant un contexte où ses muscles et ses fractures guériraient bien, sans que d’autres problèmes surgissent. Parce qu’on ne connaît pas les détails des blessures qui sont survenues à sa cheville et à son pied.

La carrière d'un des athlètes les plus célèbres de la planète a-t-elle bêtement pris fin aux abords d’une route de Rancho Palos Verdes, en banlieue de Los Angeles? Personne ne peut le dire avec certitude.

Une chose est claire, cependant. Tiger Woods vivra une longue, difficile et douloureuse période de réadaptation avant d’obtenir une réponse à cette question.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !