•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Federica Brignone s'impose à Val di Fassa, Marie-Michèle Gagnon 20e

Elle pose sa main droite sur son cœur.

Federica Brignone

Photo : Getty Images / Marco Bertorello

Agence France-Presse

L'Italienne Federica Brignone a remporté sa première course de la saison, dimanche, au super-G de la Coupe du monde de Val di Fassa. La favorite locale a devancé la Suisse Lara Gut-Behrami, qui s'est tout de même assurée de boucler le calendrier avec le petit globe de cristal de la discipline.

Tenante du titre au classement général, Brignone a arrêté le chrono à 1 min 14 s 61/1000 pour empêcher un autre doublé suisse. Gut-Behrami (1:15,20) a encore été accompagnée sur le podium par sa compatriote Corinne Suter (1:15,33) après une course marquée par deux longues interruptions.

La Norvégienne Kajsa Vickhoff Lie est d'abord tombée à mi-parcours, avant de foncer dans les filets de sécurité et d'être fortement secouée. Une pause de plus de 20 minutes a été nécessaire afin de l'évacuer par hélicoptère.

L'Autrichienne Rosina Schneeberger a ensuite violemment percuté une porte au haut du parcours, puis, à son tour, a fini sa course dans les filets de sécurité. Elle a poussé des cris de douleur avant d'être transportée à l'hôpital.

Brignone a donc longuement attendu avant de pouvoir célébrer son premier triomphe de l'hiver. Après une campagne 2019-2020 exceptionnelle, elle a été beaucoup plus discrète dans cette saison marquée par des mondiaux catastrophiques.

L'Italienne de 30 ans a décroché la 16e victoire de sa carrière pour égaler le record national féminin de Deborah Compagnoni.

Triple médaillée aux Championnats du monde de Cortina d'Ampezzo, Gut-Behrami a continué sa série exceptionnelle entamée le 23 janvier avec 11 podiums à ses 12 dernières courses. De son côté, Suter s'est hissée sur la tribune pour la troisième fois en trois jours à Val di Fassa.

La Canadienne Marie-Michèle Gagnon (1:16,66) a bouclé l'épreuve en 20e place, après avoir intégré le top 10 deux fois lors des descentes de vendredi et de samedi. Sa compatriote Valérie Grenier (1:17,56) a pour sa part terminé au 34e rang.

Le dossard no 1, ce n’était pas vraiment l’idéal, particulièrement en super-G, car c’est seulement une manche et nous n’avons pas d’entraînement sur la piste [contrairement à la descente]. Ça ne s’est pas bien passé. J’ai fait des erreurs, et c’est comme si j’avais servi de cobaye pour le parcours.

Une citation de :Marie-Michèle Gagnon

Mathieu Faivre poursuit sur sa lancée

Récemment sacré champion du monde dans deux disciplines, le Français Mathieu Faivre (2:25,29) a enlevé les honneurs du slalom géant de la Coupe du monde de Bansko en Bulgarie.

En tête dès la première manche, Faivre a devancé le Suisse Marco Odermatt (2:26,04), qui a repris des points au classement général au Français Alexis Pinturault (2:26,10), auteur de la 3e performance. Vainqueur samedi, le Croate Filip Zubcic a raté sa première manche et a conclu en 14e position.

Les Canadiens Erik Read et Trevor Philp n'ont pas été en mesure d'éviter le couperet après le parcours initial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !