•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-Michèle Gagnon à nouveau dans le top 10 à Val di Fassa

Elle effectue une descente à Val di Fassa.

Marie-Michèle Gagnon

Photo : Getty Images / Marco Bertorello

Radio-Canada

Pour une deuxième journée d'affilée, Marie-Michèle Gagnon a intégré le top 10 en descente à la Coupe du monde de Val di Fassa. La skieuse canadienne s'est classée 9e, samedi, en Italie.

Au lendemain d'une 7e place, synonyme de record personnel en descente, Gagnon a repris là où elle s'était arrêtée dans une course qui avait les allures d’un copier-coller avec la seconde victoire en deux jours de Lara Gut-Behrami.

Intouchable depuis un mois, la Suisse a mené son pays à un doublé en compagnie de Corinne Suter. La gagnante s'est imposée en 1 min 25 s 53/100 et a devancé sa compatriote par 0,32 s, tandis que l'Allemande Kira Weidle (1:26,21) a complété le trio de tête.

Seule représentante de l'unifolié en action, Gagnon était satisfaite de sa prestation, mais pas encore rassasiée.

C’est un solide résultat, un autre top 10 et je suis contente. Mais évidemment, je sais que je peux faire mieux. Et je m’attendais à mieux aussi. Aujourd’hui, la lumière [sur la piste] n’était pas toujours égale avec des conditions nuageuses, et les premières filles ont eu une bonne visibilité comparativement à nous.

Une citation de :Marie-Michèle Gagnon

[Moins de] trois dixièmes de seconde plus vite et j’étais en 3e place, alors ce n’est pas beaucoup. C’est encourageant, mais pas à le crier sur tous les toits. Je suis contente de ma constance en ce moment et [j'ai] bien hâte à dimanche, a renchéri la Québécoise.

Le circuit masculin s'est arrêté à la Coupe du monde de Bansko, en Bulgarie, pour la présentation d'un slalom géant qui a souri au Croate Filip Zubcic (2:20,62), victorieux devant le Français Mathieu Faivre (2:21,02) et l'Autrichien Stefan Brennsteiner (2:21,55).

Ça a été un combat du début à la fin. J'ai très bien skié dans la partie la plus difficile, a lancé Zubcic.

À noter qu'aucun des deux skieurs canadiens en lice n'a atteint la seconde manche. Erik Read n'a pas rallié la ligne d'arrivée, tandis que Trevor Phil ne s'est pas qualifié pour le deuxième parcours.

Un second slalom géant sera organisé dimanche à Bansko. Il s'agira d'une étape cruciale pour les différents classements de la Coupe du monde.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !