•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un défi sportif pour venir en aide aux sans-abri tout en restant actif

Le défi sportif lancé par les animateurs du balado Les Revenants se déroule jusqu'à dimanche.

Le joueur de football Arnaud Gascon-Nadon

L'ex-joueur de football Arnaud Gascon-Nadon a lancé le balado Les Revenants avec son ami Samuel Beaupré quelques mois après le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Philippe Couture

Faire 30 minutes de sport par jour, chaque jour, c’est une recommandation de bien des médecins. Et depuis le début du mois de février, c’est aussi le défi lancé par les animateurs du balado Les Revenants pour récolter des dons au profit de l’Accueil Bonneau et de Lauberivière à Québec.

Le décès de Raphaël André, un itinérant mort de froid dans une toilette chimique du centre-ville de Montréal dans la nuit du 17 au 18 janvier, a été un électrochoc pour l’animateur et ex-joueur de football Arnaud Gascon-Nadon.

L’ancien du Rouge et Or de l’Université Laval, qui a porté les couleurs des Tiger-Cats de Hamilton et du Rouge et Noir d’Ottawa dans la LCF, s’est retrouvé plongé dans une réflexion sur l’isolement et sur le besoin de rester actif en cette période où l’hiver et les mesures de confinement se combinent pour nous faire la vie dure.

« On trouvait que, tranquillement pas vite, l’épée était entrée de plus en plus loin dans les côtes. […] la pression de devoir être seul, la pression de ne pas pouvoir sortir de chez toi et d’être confiné. Et en plus, avec cette histoire de confinement, tu te demandes comment les itinérants vont faire pour survivre. »

— Une citation de  Arnaud Gascon-Nadon, animateur du balado Les Revenants et initiateur du projet

Elles ont été annulées depuis, mais l'athlète à la retraite s’est aussi trouvé choqué d’apprendre que des itinérants avaient reçu des amendes pour non-respect du couvre-feu. Devant tout cela, il a décidé de prendre les choses en main pour aider les gens de la rue.

« On s’est demandé ce qu’on était capable de faire rapidement pour aider. Je me suis mis au téléphone, à appeler à peu près tout le monde que je connaissais dans mon réseau et qui pouvait aider à faire lever ce projet-là. On s’est mis comme objectif de lever 10 000 dollars. »

— Une citation de  Arnaud Gascon-Nadon

Un défi pour se motiver

Égoportrait d'un homme courant torse nu dans la rue avec une cagoule sur la tête.

À la confusion de ses voisins, Arnaud Gascon-Nadon a illustré sa détermination en courant torse nu en plein hiver.

Photo : Gracieuseté

Mettant à profit la communauté bâtie depuis le milieu de l’année dernière autour du balado consacré à l’actualité sportive, le projet des Revenants a rapidement pris la forme d’un défi. Le tout s’est organisé en une dizaine de jours, incluant la collaboration avec l’Accueil Bonneau et Lauberivière.

La proposition est simple. Chaque participant doit courir cinq kilomètres quotidiennement ou faire 30 minutes par jour d’activité physique pendant tout le mois de février. Pour chaque journée où il ne le fait pas, on lui demande de verser une contribution financière.

« C’est une façon de concilier deux affaires qui étaient intéressantes : [briser l’isolement et] le fait d’être actif. Comment est-ce que tu peux être actif quand tout le monde dit "les gyms sont fermés, je n’ai pas de motivation"? Les gens associent beaucoup leur motivation à la présence de l’autre. »

— Une citation de  Arnaud Gascon-Nadon

Arnaud Gascon-Nadon et son coanimateur, Samuel Beaupré, ont choisi l’application Strava, utilisée pour enregistrer des activités sportives par GPS, dans le but de regrouper les participants au sein d’un espace communautaire.

Chacun y publie ses efforts quotidiens, les gens sont invités à s’encourager les uns les autres et à discuter pour entretenir leur motivation. Tu ne publies pas ça sur Facebook ou sur Instagram pour avoir des "likes", c’est juste ton activité avec d’autres gens qui partagent cette passion. Tu n’as pas d’énergie, tu ouvres ton Strava, tu vois qu’il y a 50 personnes dans le groupe que tu connais, que tu suis, qui ont fait quelque chose dans la journée.

C’est une façon de rester honnête avec soi-même, explique le double champion de la Coupe Vanier et détenteur d’une bague de la Coupe Grey, devenu jeune retraité en 2019. Les gens ont embarqué. […] On a eu des messages de gens qui ont perdu 10 ou 15 livres, qui ont retrouvé le sourire, qui ont l’impression d’avoir repris leur vie en main.

Diverses personnalités publiques font d’ailleurs partie de ceux qui ont embarqué.

Le député et ex-joueur de hockey Enrico Ciccone s’est joint à l’initiative avec enthousiasme et a participé au balado des Revenants pour en discuter. D’autres personnalités politiques, sportives et médiatiques comme Joël Lightbound, Éric Duhaime, Patrick Côté ou encore Georges Laraque ont aussi fait la promotion du défi en plus d’y prendre part à divers degrés.

Un égoportrait d'Enrico Ciccone lors d'une course dans un parc enneigé.

Le député de Marquette et ancien joueur de la LNH Enrico Ciccone fait partie des personnalités publiques qui ont accepté de relever le défi.

Photo : Gracieuseté

Pour la collecte de fonds, Les Revenants ont opté pour la plateforme GoFundMe et il est possible d’y contribuer sans participer au défi. L’ensemble des dollars récoltés sera versé aux organismes caritatifs partenaires et, après 25 jours, plus de 6300 dollars ont été amassés.

Sprint final ce week-end

L’objectif de Samuel Beaupré et d'Arnaud Gascon-Nadon est de récolter 10 000 dollars. Il ne leur reste qu’un week-end pour y parvenir, mais il n’est pas trop tard pour rejoindre leur défi.

Pour les deux derniers jours de février, les Revenants proposent aux participants de faire 30 minutes de sport aux quatre heures pendant 24 heures. Un effort supplémentaire à faire, un dernier coup à donner, chacun à sa façon.

« Tu peux faire du yoga, si tu as un tapis roulant tu peux faire tes 30 minutes, tu peux faire des abdos, tu peux faire de la méditation. N’importe quoi où tu te sens actif et tu le fais en communauté. Les gens vont se connecter à deux heures du matin, publier leurs affaires, et là tu vas te réveiller et tu vas voir que, pour la première fois peut-être depuis mars 2020, il y a du monde autour de toi. Il y a du monde qui t’encourage. Peut-être que tu te sentiras moins seul. C’est ça l’idée. »

— Une citation de  Arnaud Gascon-Nadon

Quelques entreprises se sont d’ailleurs engagées à commanditer des athlètes qui relèveront le défi au cours de la fin de semaine en courant cinq kilomètres aux quatre heures. Un autre partenaire corporatif, la boutique Endurance, a même accepté de faire courir 160 kilometres en 48 h à son entraineur de course, Dominic Royer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !