•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien congédie Claude Julien et Kirk Muller

Kirk Muller et Claude Julien, derrière le banc du Canadien de Montréal

Kirk Muller et Claude Julien

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Radio-Canada

L'entraîneur-chef Claude Julien et son adjoint Kirk Muller ont été congédiés par le Canadien de Montréal, a annoncé le directeur général Marc Bergevin mercredi matin.

Je tiens à remercier sincèrement Claude et Kirk pour leur contribution à notre équipe durant les cinq dernières années durant lesquelles nous avons travaillé ensemble. J'ai énormément de respect pour ces deux hommes que j'ai en haute estime, a indiqué Bergevin par communiqué.

Dominique Ducharme assurera le poste d'entraîneur-chef par intérim et Alex Burrows, qui occupait le poste d'adjoint avec le Rocket de Laval depuis 2018, se joint au personnel d'instructeurs. Luke Richardson et Stéphane Waite, respectivement entraîneur des défenseurs et des gardiens, conserveront leurs responsabilités.

En Dominique Ducharme, nous voyons un entraîneur très prometteur qui saura apporter un nouveau souffle et une nouvelle énergie à notre groupe. Nous avons le sentiment que notre équipe peut atteindre de hauts standards et le temps était venu de procéder à ces changements, a déclaré Bergevin.

Un message aux joueurs

En conférence de presse, quelques heures après l'annonce par voie de communiqué, le DG a expliqué que sa volonté était d'abord et avant tout de virer le bateau de bord et de susciter une réaction positive de la part des joueurs.

Il n'a pas voulu blâmer Claude Julien, mais a dit avoir constaté des lacunes récurrentes dans le jeu de l'équipe malgré les efforts de l'entraîneur pour y remédier. J’ai vu une équipe qui était un peu perdue, qui manquait de sens, de direction. C’est des choses qui arrivent. Les coachs continuent de donner des instructions, mais à un moment donné, le message ne passe plus.

Bergevin insiste d'ailleurs : ce sont les joueurs qui, en fin de compte, devront relever leur niveau de jeu d'un cran.

« Il faut apprendre à gagner des matchs 2-1 et 3-2. C’est des petits détails qui vont faire une différence à mes yeux. On a joué vite au début de la saison, là on est une équipe vite, mais moins vite. Il faut retourner à ce qu’on fait de mieux. »

— Une citation de  Marc Bergevin, directeur général du Canadien de Montréal

Originaire de Joliette, Ducharme s'est joint au personnel d'entraîneurs du CH en avril 2018, après 10 saisons passées derrière un banc dans la LHJMQ. Il a gagné la Coupe Memorial avec les Mooseheads d'Halifax au terme de la saison 2012-2013.

Bergevin le décrit comme un entraîneur moderne habitué de travailler avec la nouvelle génération de joueurs et comme un excellent communicateur. Il assure ne pas avoir l'intention de chercher un autre entraîneur avant la fin de la saison.

N'empêche, c’est sérieux, les attentes sont hautes. Et les attentes, Ducharme les connaît.

La priorité, ça va être de travailler sur l’avantage numérique, a indiqué le nouvel entraîneur-chef. On veut assurément être plus agressifs.

De petits ajustements tactiques seront aussi apportés dans les trois zones autant à cinq contre cinq qu'en désavantage numérique.

« Nous voulons nous attarder aux choses qu'on peut contrôler. C'est ce sur quoi nous allons nous concentrer et nous pensons que les résultats seront au rendez-vous [...] Lorsque nous faisons bien notre travail, nous exerçons une bonne pression. Mais nous devons être plus constants. »

— Une citation de  Dominic Ducharme, nouvel entraîneur-chef du Canadien

Quant aux nombreuses pénalités, ça fait partie des choses qui n’aident pas l’équipe, ça fait partie des choses dont on va s’occuper.

De mauvaises séquences

Julien était à la barre de l'équipe depuis 2017, après avoir effectué un premier passage comme entraîneur-chef de 2003 à 2006. En huit saisons à Montréal, il présente un dossier de 201 victoires, 175 défaites, 10 matchs nuls et 50 défaites en prolongation ou en tirs de barrage.

Le Franco-Ontarien de 60 ans a remporté la Coupe Stanley avec les Bruins de Boston en 2011. L'été dernier, il a été victime d'un malaise cardiaque et a dû rater les cinq derniers matchs des séries éliminatoires.

Le congédiement de Julien survient au lendemain d'une défaite en tirs de barrage de 5-4 face aux Sénateurs d'Ottawa. Il s'agissait pour le Tricolore d'un sixième revers en huit matchs (2-4-2), dont trois contre les Sénateurs, qui ne comptent que six victoires cette saison.

L'équipe avait bénéficié de quatre jours d'entraînement la semaine dernière et espérait retrouver ses repères. Elle a finalement perdu face aux Maple Leafs de Toronto samedi, avant de perdre deux fois de suite contre les Sens.

Après un début de saison canon, l'attaque montréalaise s'est retrouvée sur le neutre dernièrement, ne marquant que 18 buts en huit rencontres. L'avantage numérique, qui était supervisé par Muller, n'a inscrit que deux buts à ses 30 dernières occasions.

Cette mauvaise séquence n'a pas manqué de rappeler à Marc Bergevin les déboires de la saison dernière. L’an passé on a eu deux périodes de huit matchs sans victoire. On a été par chance dans les séries.

J’ai vu des choses, malgré l’effort, des choses qu’on voyait tout le temps [lors de ces mauvaises séquences], a-t-il expliqué. Il y a des choses que j’ai vues qui avaient besoin de changer.

Dans l'espoir de fouetter ses troupes, Julien avait retiré de la formation les vétérans Paul Byron, Tomas Tatar et Artturi Lehkonen au cours des dernières semaines. Mais aux dires de son ancien patron, le message ne passait simplement plus et il était temps de changer de messager.

Le Canadien (9-5-4) se retrouve mercredi matin au 4e rang de la Division nord.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !