•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Isabelle Joschke termine le Vendée Globe pour faire passer son message

En veste rouge, elle lève les bras sur son bateau.

Isabelle Joschke à son arrivée aux Sables-d'Olonne

Photo : Vendée Globe

Agence France-Presse

La navigatrice franco-allemande Isabelle Joschke (MACSF) a symboliquement franchi la ligne d'arrivée du Vendée Globe mercredi midi, bouclant son premier tour du monde hors course après une avarie qui l'avait contrainte à l'abandon en janvier.

Isabelle Joschke tenait à se rendre au bout de ce Vendée Globe 2020-2021 pour faire passer le message de son association Horizon Mixité qui fait la promotion de la mixité dans son sport.

Née d'une mère française et d'un père allemand, elle a grandi entre Genève et Paris et a découvert la voile sur les lacs d'Autriche.

Passée en 11e position au cap Horn, elle a dû abandonner, contrainte d'écoper comme une automate selon ses mots. Jean Le Cam, 4e de cette édition, était présent pour l'accueillir.

La navigatrice de 44 ans avait été contrainte à l'abandon le 9 janvier au large des îles Malouines après la casse d'un faux vérin de quille qui a entraîné une voie d'eau à bord. Elle avait alors ramené son bateau jusqu'à Salvador de Bahia avant de reprendre la route, hors course, le 5 février.

La course d'Isabelle a été quasiment irréprochable. Son départ, ses deux premiers jours de course ont été très pénalisants. Elle en a parlé elle-même. À part ça, elle a fait un Vendée Globe irréprochable, a déclaré mardi Alain Gautier, directeur général de l'équipe MACSF et vainqueur du Vendée Globe 1992-1993, sur le site de la course.

Diplômée d'une maîtrise en lettres, Isabelle Joschke est la quatrième femme à terminer ce Vendée Globe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !