•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charles Hamelin sera le chef de file de l'équipe canadienne aux mondiaux

Il sourit sur le bord de la patinoire.

Charles Hamelin

Photo : Radio-Canada / Étienne Bruyère

La Presse canadienne

Le vétéran Charles Hamelin sera le chef de file de l'équipe canadienne qui participera aux Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste au mois de mars, à Dordrecht, aux Pays-Bas.

Prévue du 5 au 7 mars, cette compétition offrira une première occasion aux patineurs de concourir depuis que la pandémie a mis le calendrier sur pause en mars 2020. Les six étapes de Coupe du monde, y compris celles qui devaient se dérouler à Montréal et à Laval en novembre dernier, ont ainsi été annulées.

Hamelin en sera à ses 17es mondiaux à l'âge de 36 ans. Le champion du monde en 2018 est monté sur le podium du classement général sept fois à cette compétition, et il y totalise 12 médailles d'or, 14 d'argent et 10 de bronze.

Il sera accompagné d'autres membres permanents du circuit, soit Steven Dubois, Courtney Sarault et Alyson Charles.

L'équipe sera aussi composée de six athlètes qui en seront à leurs débuts aux Championnats du monde. C'est le cas de Florence Brunelle, 17 ans, qui a remporté quatre médailles sur la scène internationale la saison dernière aux mondiaux juniors et aux Jeux olympiques de la jeunesse.

Les patineuses Danaé Blais et Claudia Gagnon, de même que Maxime Laoun, Jordan Pierre-Gilles et William Dandjinou chez les hommes complètent l'effectif

Je suis très heureuse de pouvoir aller prendre de l'expérience et j'apprécie l'occasion que j'ai de représenter mon pays dans notre seule compétition internationale de l'année, a confié Brunelle.

La triple médaillée olympique Kim Boutin a pour sa part choisi de s'absenter afin de se concentrer sur les Jeux olympiques de Pékin de l'an prochain.

Brunelle, Sarault, Hamelin, Dubois et Laoun disputeront les épreuves individuelles, tandis que leurs coéquipiers enfileront les patins aux relais féminin et masculin.

Tout le monde a travaillé fort ces derniers mois dans des circonstances pas toujours simples. Depuis début janvier, nous avons vraiment affiché beaucoup d'intensité aux entraînements. La forme physique est là, et nous serons prêts. Sans repères depuis un an, tout va se jouer sur la capacité d'adaptation. Ce sera notre défi face aux Européens, notamment, parce qu'ils ont eu des occasions de compétitionner.

Une citation de :Sébastien Cros, entraîneur-chef des équipes nationales de courte piste au Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !