•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évelyne Viens savoure ses premiers pas sur la scène internationale

Elle regarde la gardienne faire l'arrêt.

Évelyne Viens lors d'un match du Sky Blue FC contre les Red Stars de Chicago

Photo : AP / Rick Bowmer

La Presse canadienne

Treize mois ont passé depuis qu’Évelyne Viens a été choisie au 5e rang par le Sky Blue FC lors du repêchage de la National Women's Soccer League (NWSL).

La joueuse de 24 ans de L’Ancienne-Lorette a fait ses débuts au soccer professionnel l’été dernier lors de la Challenge Cup et a inscrit son premier but contre les Red Stars de Chicago.

Elle a ensuite été prêtée au Paris FC, en France, pour jouer davantage avant d’être convoquée par l’équipe nationale canadienne. Elle participe à la Coupe SheBelieves, un tournoi opposant quatre pays, à Orlando, en Floride.

Le dernier match du Canada (1-1-0) aura lieu mercredi, contre le Brésil (1-1-0), et établira qui terminera 2e derrière les Américaines.

Je crois que nous allons être prêtes à affronter le Brésil et que nous allons inscrire quelques buts, a déclaré Viens.

Les deux pays sont à égalité au 8e rang du classement de la FIFA et se sont affrontés 23 fois. Chaque équipe a huit victoires et sept parties nulles.

Le dernier affrontement a eu lieu lors d’un tournoi au mois de mars dernier, en France, et s’est conclu 2-2.

Évelyne Viens a été lancée dans l’action en tant que membre de l’équipe canadienne jeudi dernier, lors de la défaite de 1-0 contre les Américaines.

C’était une sensation incroyable, a-t-elle dit. Pour moi, juste de pouvoir aller sur le terrain et d’affronter la meilleure équipe au monde lors de mes premières minutes de jeu a été très formateur.

À cause des mesures sanitaires, la famille de l’attaquante n’a pu assister à la rencontre, mais elle pouvait compter sur le soutien d’amis de l’Université South Florida (USF), où elle a joué.

La liste des records qu'elle a battus en Floride est impressionnante.

Évelyne Viens a inscrit 73 buts en 77 matchs disputés avec les Bulls pour battre non seulement le record de l’USF, mais aussi de l’American Athletic Conference (AAC).

On pourrait ajouter ses 25 buts comme vétérane en une seule saison ou ses 169 points au niveau universitaire.

Elle est aussi au 1er rang de l'AAC pour la moyenne de points par match (2,19), de buts par match (0,95) et de tirs par match (4,68).

Elle a été nommée joueuse offensive de la semaine de l'AAC six fois en 2019, un autre record, en plus d’être nommée à trois reprises dans les équipes d’étoiles américaines.

Malgré ce palmarès, l’équipe nationale canadienne a mis du temps avant de s’intéresser à la joueuse. Une des raisons est peut-être que Viens n’a pas joué pour l’équipe provinciale québécoise parce qu’elle aurait dû quitter sa famille pour s’installer à Montréal.

La nouvelle entraîneuse-chef du Canada, Bev Priestman, aime ce qu’elle a observé d’Évelyne. Ce que je vois et ce que vous avez vu aussi, c’est qu’elle trouve très bien le fond du filet.

Viens a aussi joué dimanche dans la victoire de 1-0 du Canada contre l’Argentine. Elle n’est pas la seule à avoir eu sa première chance avec Bev Priestman. C’est aussi le cas de Jade Rose, Jordyn Listro et Samantha Chang.

Pour l’entraîneuse-chef, ces nouvelles venues arrivent avec du talent et un désir et une faim de faire tout ce qu’il faut pour revêtir l’uniforme.

Après ce tournoi, la joueuse de L'Ancienne-Lorette va retourner en France pour terminer son prêt avec Paris et ensuite revenir au New Jersey avec le Sky Blue FC.

Elle apprécie beaucoup Paris, malgré la pandémie.

Paris, ce n’est vraiment pas le pire endroit où vivre!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !