•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À l'aube de son 1000e match, Sidney Crosby déjà parmi les grands de la LNH

Il saute sur la patinoire.

Sidney Crosby

Photo : Getty Images / Andre Ringuette/Freestyle Photo

Michel Chabot

Sidney Crosby disputera samedi soir le 1000e match de sa carrière quand les Islanders de New York seront les visiteurs à Pittsburgh. Le capitaine des Penguins deviendra alors le 350e joueur de l’histoire de la Ligue nationale de hockey (LNH) à atteindre ce plateau, mais le tout premier de son équipe.

Depuis son arrivée dans le circuit Bettman en 2005, Crosby a obtenu 1276 points (468 b, 808 p). Seul Alexander Ovechkin a fait mieux avec 1292 points, mais il a disputé 1163 matchs.

Crosby se classera vraisemblablement au 8e rang de l’histoire des meilleurs pointeurs après 1000 matchs, tout juste devant Guy Lafleur (1275). C’est aussi mieux que Dale Hawerchuk (10e avec 1265), Paul Coffey (11e à 1249), Joe Sakic (12e à 1245) et Mark Messier (13e à 1230), pour ne nommer que ces quelques légendes. Il lui faudrait une soirée de trois points, samedi, pour rejoindre Jari Kurri au 7e rang.

Les meilleurs pointeurs de l'histoire de LNH après 1000 matchs :

  1. Wayne Gretzky (2265)
  2. Marcel Dionne (1374)
  3. Phil Esposito (1333)
  4. Steve Yzerman (1323)
  5. Bryan Trottier (1291)
  6. Jaromir Jagr (1283)
  7. Jari Kurri (1279)
  8. Sidney Crosby (1276 en 999 matchs)
  9. Guy Lafleur (1275)
  10. Dale Hawerchuk (1265)

*Mario Lemieux ne figure pas dans ce palmarès parce qu'il n'a disputé que 915 matchs dans la LNH.

Avec une moyenne de 1,28 point par match depuis ses débuts professionnels, il se situe au 7e rang de tous les temps. Les six qui le devancent sont Wayne Gretzky (1,92), Mario Lemieux (1,88), Mike Bossy (1,50), Bobby Orr (1,39), Connor McDavid (1,36) et Marcel Dionne (1,31).

Lors de quatre de ses cinq premières saisons, le célèbre 87 a atteint les 100 points, dont un total de 120 à sa deuxième campagne, le sommet de sa carrière. Sa moyenne de points par match était alors de 1,36 (506 points en 371 matchs).

Sidney Crosby

Sidney Crosby

Photo : Getty Images / Patrick Smith

Évidemment, il y a lieu de se demander à quel point ses statistiques auraient été supérieures s’il n’avait pas raté autant de matchs entre les saisons 2010-2011 et 2012-2013. Il n'en a disputé que 99 sur une possibilité de 212.

Au cours de cette séquence, il a souffert d’une commotion cérébrale, d’une blessure au cou et d’une fracture de la mâchoire, sans compter que la saison 2012-2013 a été réduite à 48 matchs à la suite d’un lock-out.

Or, au cours de ces 99 matchs, Sidney Crosby a tout de même amassé 159 points, pour une moyenne de 1,61 point par match. Il était alors dans une classe à part. Son coéquipier Evgeni Malkin le suivait au 2e rang (1,20).

Autre statistique éloquente, sa moyenne de points par tranche de 60 minutes de temps de jeu s'établissait alors à 4,62, la plus élevée depuis la saison 2007-2008.

Total de points/60 minutes de temps de jeu lors d’une séquence de trois saisons, depuis 2007-2008 :

  1. Sidney Crosby (2010-13) : 4,62
  2. Nikita Kucherov (2017-20) : 4,17
  3. Connor McDavid (2017-20) : 3,89
  4. Brad Marchand (2017-20) : 3,84
  5. Evgeni Malkin (2017-20) : 3,82

Toutes ces statistiques démontrent éloquemment que Sidney Crosby mérite sa place parmi les grands joueurs de tous les temps. Faut-il aussi rappeler qu'il a gagné trois Coupes Stanley, deux trophées Conn-Smythe, deux Art-Ross, deux Maurice-Richard et deux fois l'or olympique?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !