•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-Eve Dicaire et Claressa Shields comme des fauves en cage

L'affiche du combat à venir entre Claressa Shields et Marie-Eve Dicaire

L'affiche du combat à venir entre Claressa Shields et Marie-Eve Dicaire

Photo : Courtoisie Salita Promotions

Jean-François Chabot

Les boxeuses Marie-Eve Dicaire et Claressa Shields se sont prêtées au jeu de la promotion, jeudi, dans le premier point de presse virtuel à l’approche de leur combat d’unification des titres mondiaux des super-mi-moyennes.

Deux mots à retenir à la suite de ce premier face-à-face : respect et confiance. Il est toutefois très clair que tant l’Américaine, championne du WBC et de la WBO, que la Québécoise, détentrice de la ceinture de l'IBF, n’en peuvent plus d’attendre.

Au-delà des politesses d’usage à vanter les qualités de l’autre et du souhait partagé de faire progresser la boxe féminine professionnelle, les deux championnes n’ont qu’une envie, celle de se battre pour déterminer qui est la meilleure.

Shields n’a déjà aucun doute dans son esprit.

Il n’y a qu’une seule meilleure de tous les temps, et c’est moi. Je respecte ses habiletés, mais je ne pense pas que Marie-Eve croit qu’elle va gagner ce combat. Je ne le sens pas. Elle n’a jamais été provoquée. Je ne l’ai jamais entendue défier une adversaire ou dire ce qu’elle voulait lui faire, a-t-elle d’abord lancé avec verve.

Je ne dirais pas qu’elle a peur, mais au bout du compte, nous sommes toutes des bagarreuses. On ne va pas monter dans le ring pour y aller d’une danse lascive. On y va pour en découdre. Son entraîneur dit qu’elle est dans la meilleure forme de sa vie, mais moi aussi. Je ne viendrai pas simplement pour réussir une capture. Je vais lui botter le derrière, a poursuivi Shields.

Tant Shields (10-0, 2 K.-O.) que Dicaire (17-0) sont comme des fauves en cage qui, tant bien que mal, sont parvenus à contenir leur rage de passer à l’action entre les nombreux reports et annulations de leur rendez-vous.

Cette fois, ce sera la bonne. Le 5 mars, c’est à Flint, au Michigan, au cœur du fief de l'Américaine, que l’affrontement tant attendu aura lieu.

Je peux vous dire que ç’a été très difficile et pas seulement avec la pandémie. Avec le confinement, tout ce qui fermait, l’annulation de plusieurs combats, c’était super frustrant. Mais je pense que Dieu a agi ainsi pour préparer quelque chose de plus grand. La boxe féminine a besoin de ça. Même si j’étais contrariée, j’ai pris ça comme une leçon d’humilité.

Une citation de :Claressa Shields, championne du WBC et de la WBO

J’ai pris soin de m’accorder des périodes de repos de manière à ne pas être victime de surentraînement. C’est une question d’équilibre. J’ai passé beaucoup de temps avec ma famille. On en avait tous besoin parce que ma carrière m’a beaucoup fait voyager ces dernières années. J’ai apprécié de pouvoir passer l'Action de grâces et Noël avec ma famille, a poursuivi la seule pugiliste américaine, hommes et femmes confondus, à avoir défendu un titre de championne olympique avec succès.

Pour Marie-Eve Dicaire, c’est l’occasion de toute une vie et elle a indiqué qu’elle n’allait sûrement pas prendre sa rivale à la légère.

Je sais tout ce qu’elle a accompli. Elle a un palmarès très complet. Mais je la connais par cœur. Ça fait un an que je regarde les vidéos de ses combats. On est capable de voir les forces et les faiblesses de Claressa. Elle est explosive. Elle est rapide. Elle peut lancer des combinaisons rapidement et elle est très intelligente dans le ring, a dit Dicaire en guise de bouquet de fleurs.

Shields est allée jusqu’à faire une prédiction sur l’issue du combat. Et elle a eu recours à la rime pour passer son message.When Pay-per-view is live, she will go down in five! [Quand on sera en direct à la télé payante, elle tombera au 5e round, NDLR].

Elle y est quand même allée d'un bémol en ajoutant que même si elle visait le K.-O., elle devait se méfier de Dicaire. Tout au long de la visioconférence, la Québécoise a souri sans entrer dans le jeu des invectives.

C’est bien d’avoir la foi. C'est bien d'avoir confiance en toi. À mon avis, ce n’est pas comme ça que le combat va se dérouler. Mon niveau de préparation est à son meilleur et je vais livrer le meilleur combat de ma carrière. Plus le défi est grand, mieux je réponds.

Une citation de :Marie-Eve Dicaire, championne de l'IBF

Rappelons qu’en plus des ceintures déjà détenues par Dicaire ou Shields, le titre de superchampionne de la WBA sera également à l’enjeu.

Shields espère profiter de cette première soirée de boxe à la carte en sol américain mettant en vedette une finale féminine pour devenir la première boxeuse de l’ère des quatre ceintures à détenir simultanément tous les titres dans deux catégories distinctes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !