•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Stefanos Tsitsipas élimine Rafael Nadal en cinq manches à Melbourne

Il lève le poing droit au ciel après avoir vaincu Rafael Nadal.

Stefanos Tsitsipas

Photo : afp via getty images / PAUL CROCK

Agence France-Presse

Stefanos Tsitsipas est revenu de l'arrière pour vaincre Rafael Nadal en cinq manches de 3-6, 2-6, 7-6 (7/4), 6-4 et 7-5 et ainsi se qualifier pour les demi-finales aux Internationaux d'Australie, mercredi.

Avant ce match, seuls deux joueurs étaient parvenus à effacer un retard de deux manches contre Nadal : Roger Federer en finale à Miami en 2005 et Fabio Fognini au troisième tour des Internationaux des États-Unis, en 2015. C'est seulement la deuxième fois en 225 occasions que Rafael Nadal perd après avoir une avance de deux manches dans un tournoi du grand chelem.

Je n'ai pas les mots... J'ai retrouvé mon tennis d'un seul coup. C'est un sentiment incroyable d'arriver à me battre à un tel niveau et de tout donner sur le court, a commenté le Grec qui accède ainsi à sa deuxième demi-finale à Melbourne.

J'étais très nerveux au début. Et je ne sais pas ce qui s'est passé après la troisième manche. Je volais comme un petit oiseau, tout fonctionnait pour moi... C'est indescriptible, a-t-il ajouté.

Nadal, globalement remis des problèmes dorsaux qui l'ont handicapé en début de tournoi, était bien sûr déçu. Il a dû interrompre brièvement sa conférence de presse après le match en raison de crampes.

C'est un de mes tournois préférés et je manque une chance d'y jouer une nouvelle fois en demi-finale. Mais j'ai fait de mon mieux. J'ai essayé de rester positif tout le match. Parfois ça suffit, mais pas aujourd'hui, a-t-il dit.

Physiquement apte, l'Espagnol a regretté de ne pas avoir su concrétiser quelques occasions.

J'ai raté un smash facile au début de la troisième manche, un autre dans le bris d'égalité, j'ai fait quelques erreurs que je ne pouvais pas me permettre si je voulais gagner, a-t-il souligné.

Il s'étire pour frapper la balle en fond de terrain.

Daniil Medvedev

Photo : Getty Images / Daniel Pockett

Du coup, c'est Tsitsipas qui affrontera vendredi Medvedev, en demi-finale, devant public. En effet, 7500 spectateurs seront de nouveau admis par séance à compter de jeudi. Le Grec tentera de se hisser pour la première fois en finale d'un tournoi majeur, alors que le Russe pourrait y retourner après les Internationaux des États-Unis en 2019.

En rouleau compresseur, Medvedev, 25 ans, a fait craquer physiquement son compatriote Andrey Rublev (8e), battu 7-5, 6-3, 6-2 en à peine plus de deux heures.

C'est un de mes meilleurs matchs dernièrement, pas seulement ici, mais même en prenant l'année dernière, a-t-il estimé.

Ce n'est pas peu dire, car le Russe est sur une série de 19 victoires, avec des titres au Masters 1000 de Paris, aux Masters de fin de saison, puis à la Coupe de l'ATP avec la Russie au début du mois. Il est également sur une série de 11 succès d'affilée face à des joueurs du top 10.

L'autre demi-finale opposera jeudi le numéro 1 mondial Novak Djokovic à l'invité surprise Aslan Karatsev, 114e joueur mondial et issu des qualifications.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !