•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Petit allègement des restrictions pour le sport en zone rouge

Des nageurs sont dans la piscine.

Les nageurs seront admis sous certaines conditions dans les piscines intérieures à compter du 26 février.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada

Le gouvernement du Québec allégera certaines restrictions de la pratique d’activités sportives à compter du 26 février et permettra notamment l’ouverture des piscines et des arénas en zone rouge.

Les seules activités permises dans ces établissements, a précisé le gouvernement provincial, mardi, seront limitées à la pratique libre du sport et l’entraînement en famille ou en duo, à l’image des paramètres en vigueur en zone orange.

On fera également passer la limite de personnes de résidences différentes pouvant pratiquer des activités sportives à l’extérieur en zone rouge de quatre à huit, encore une fois comme en zone orange.

Selon le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, les autorités ont voulu mettre en œuvre des allègements qui permettront des activités à faible risque pendant la semaine de relâche, du 1er au 5 mars.

C’est pourquoi les clubs de hockey ou de natation, par exemple, ne sont pas autorisés à reprendre leurs activités.

Après le 8 mars, ça va être autre chose. On est très conscients des effets pervers quand on ne permet pas à des jeunes de faire du sport, de jouer au hockey, etc. On nous le rappelle et on y pense chaque jour. Mais là, on se concentre sur la semaine de relâche, on donne des activités avec des allègements pour les cinémas, les sports intérieurs pour certaines activités, les piscines, etc. Après, on va réévaluer.

Une citation de :Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique du Québec

La santé publique voulait mettre de l’avant une approche progressive. On espère pouvoir aller chercher le reste des infrastructures après la relâche si tout se passe bien, a indiqué Alice Bergeron, attachée de presse de la ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, dans un courriel.

À noter que l’Outaouais est la seule région de la province qui passera du rouge à l’orange le 26 février.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !