•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sebastian Foss-Solevaag remporte la palme au slalom des mondiaux

Sebastian Foss-Solevaag lève son poing droit après sa victoire.

Sebastian Foss-Solevaag

Photo : Getty Images / Alain Grosclaude/Agence Zoom

Agence France-Presse

Le Norvégien Sebastian Foss-Solevaag a remporté l'épreuve du slalom aux mondiaux de ski alpin, à Cortina d'Ampezzo. Il s'agit de son premier titre individuel de champion du monde, après le sacre collectif décroché en parallèle, mercredi.

Vainqueur de son premier slalom de Coupe du monde à la mi-janvier à Flachau, Foss-Solevaag a devancé le surprenant Autrichien Adrian Pertl, en tête à l'issue de la première manche, et le Norvégien Henrik Kristoffersen.

Troisième à l'issue du parcours initial, Foss-Solevaag a su éviter les écueils d'une piste bondissante, qui a notamment piégé le Français Clément Noël et l'Autrichien Marco Schwarz.

D'ailleurs, le Canadien Erik Read, unique représentant de l'unifolié en lice dimanche, a été incapable de rallier la ligne d'arrivée lors de la seconde manche. Il pointait au 26e échelon après la première étape.

Après avoir signé le meilleur temps, le skieur de 29 ans a levé haut les bras, avant de s'encastrer dans les barrières de protection de la zone d'arrivée. Une petite chute sans conséquence.

Pour cette dernière épreuve des Championnats du monde, la hiérarchie traditionnelle du slalom a été bouleversée par le généreux soleil italien, qui a dégradé la neige.

La Norvège a tiré son épingle du jeu, dans une saison assombrie par la blessure au genou droit du dernier vainqueur du grand globe de cristal, Aleksander Aamodt Kilde, et les moindres performances de Kristoffersen, 7e au classement du grand cirque blanc.

Spécialiste de la discipline, la seule dans laquelle il s'aligne en Coupe du monde, Foss-Solevaag a offert à son pays une première médaille d'or mondiale en slalom depuis 1997, lors de la victoire de Tom Stiansen à Sestriere, déjà en Italie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !