•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les partisans contrôlent l’allure des matchs de cette ligue de football

Il cherche un receveur pour lancer le ballon de football.

Johnny Manziel a joué dans quatre circuits depuis la fin de sa carrière dans la NCAA, en 2013.

Photo : Twitter/Fan Controlled Football

Une ligue de football nouveau genre misant essentiellement sur le sport-spectacle a lancé ses activités le week-end dernier aux États-Unis. Le circuit Fan Controlled Football (FCF) offre aux adeptes du ballon ovale et de jeux vidéo la possibilité de combiner leurs passions en dictant l’allure de matchs réels.

Le slogan de la FCF explique d'emblée son concept : le pouvoir aux partisans (power to the fans). La ligue permet aux spectateurs de participer aux décisions d'une équipe, dont la sélection des jeux sur le terrain et la composition des formations. Rien de moins!

Ceux-ci ont également pu déterminer le nom des quatre équipes avant l'entame de la saison inaugurale, ainsi que leurs couleurs, leurs logos et leurs uniformes. Ils pourront participer au repêchage, de même qu'au recrutement d'entraîneurs.

Au cœur de l'action, les utilisateurs sont sollicités tout au long des affrontements, qui sont diffusés sur la plateforme Twitch, en plus de l'être entre les rencontres afin de préparer la suivante. Ils sont tantôt entraîneurs, tantôt directeurs des opérations football. Leur implication touche une panoplie de secteurs d'activités.

Les gens sont appelés à voter sur une application, et c’est ça qui va se passer dans les secondes qui vont suivre. Évidemment, c’est très [inspiré des] jeux vidéo. Aux deux extrémités du terrain, il y a des tableaux lumineux géants, avec des commanditaires quand même d’importance, comme Gatorade et également Verizon, explique Luc Dupont, expert en marketing et en publicité.

Un joueur sous les réflecteurs pose les genoux au sol avant de se diriger sur le terrain.

La ligue Fan Controlled Football mise sur le spectacle sportif pour attirer son public.

Photo : Twitter/Fan Controlled Football

Les spectateurs peuvent profiter d'un plus grand poids dans le processus décisionnel d'une organisation en fonction du niveau d'engagement et du résultat selon les tactiques adoptées, qui sont récompensés sous la forme de points Fan IQ.

C’est comme si l'on avait mélangé dans un bol de la télé-réalité avec des jeux vidéo, et un petit peu de sport au passage, puis ça donne quelque chose comme ça [...] C’est une ligue qui est très 2021, enchaîne le professeur au Département de communication à l’Université d’Ottawa et chercheur associé à l’Observatoire des médias sociaux en relations publiques.

Règlements sommaires de la Fan Controlled Football :

  • le calendrier est composé de 6 semaines d'activités, y compris les éliminatoires (2);
  • l'effectif sur le jeu est réduit à 7 joueurs par équipe;
  • la durée d'un match est écourtée à 40 minutes;
  • la longueur du terrain est raccourcie à 50 verges;
  • les matchs ont lieu dans un stade couvert à Duluth, en Georgie.

Revoilà Johnny Manziel

C’est ainsi que les Beasts, les Glacier Boys, les Wild Aces et les Zappers ont vu le jour en 2020 grâce à l’implication d'athlètes de renom, anciens et actuels, à titre d'investisseurs parmi lesquels se trouvent notamment Marshawn Lynch, Renee Montgomery, Richard Sherman et Mike Tyson.

Si plusieurs têtes d'affiche du monde sportif se chargent du volet administratif, une ancienne gloire de la NCAA bien connue des amateurs de football montréalais, pour diverses raisons, a décidé de tenter l’expérience de la FCF : Johnny Manziel.

Le quart-arrière de 28 ans, qui s’était brièvement produit dans l’Alliance américaine de football (AAF), a piqué la curiosité lors de l’entrée en scène des Zappers. Ses succès et déboires du passé attirent toujours les regards et offrent un peu plus de visibilité au circuit.

Il donne à la ligue 15 secondes d’attention que normalement on n’aurait juste pas accordées dans un autre contexte, indique Luc Dupont, qui perçoit des similitudes entre Manziel et le public cible de la Fan Controlled Football.

La moyenne d'âge des supporteurs dans le sport professionnel est très élevée, et cela constitue un grand problème, selon l'expert en marketing et en publicité, la FCF a concentré ses efforts sur la présentation d'un sport-spectacle à l'intention de la génération Z.

Le cadre sportif a donc été renouvelé en fonction de la clientèle et facilite les nombreux artifices que l'on peut apercevoir pendant une rencontre, tant sur le terrain qu'à l'extérieur. La réduction de l'effectif, des dimensions de la surface de jeu et de la durée du match ont pour objectif d'accélérer le rythme et d'empiler les points au tableau indicateur.

Le sport, soudainement, apparaît comme étant un peu accessoire dans les circonstances. J’ai même eu l’impression, parfois, que je regardais un jeu vidéo, à la seule différence près qu’on a remplacé les pixels par des êtres humains.

Luc Dupont, expert en marketing et en publicité

Réussir là où d'autres ont échoué

La fin de semaine suivant la tenue du Super Bowl est synonyme de deuil sportif pour les fervents amateurs du ballon ovale. Maintenant que la Ligue nationale de football (NFL) est entrée dans son intersaison, le moment est propice pour amorcer une campagne ou même démarrer un circuit.

N'empêche, l’espérance de vie des ligues secondaires à la NFL est bien courte. Seulement lors des deux dernières années, l'AAF (2019) et la seconde mouture de la XFL (2020) ont commencé un calendrier qu’ils n’ont pas conclu, avant de fermer boutique.

Est-ce que c’est une ligue qui va durer longtemps? J’ai l’impression ici qu’on est plus dans les expériences, considère Luc Dupont, qui salue la décision de la Fan Controlled Football de lancer sa première saison quelques jours après l'octroi du trophée Vince-Lombardi.

L'idée novatrice devra se frayer un chemin dans le milieu très conservateur du sport professionnel. Un défi qui s'annonce titanesque.

Il tient un ballon de football à deux mains.

Le séjour de Johnny Manziel avec les Alouettes de Montréal s'est étalé sur six mois entre juillet 2018 et janvier 2019.

Photo : Twitter/Fan Controlled Football

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !