•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'argent pour Ivanie Blondin au départ groupé des mondiaux

Portrait de la patineuse

Ivanie Blondin

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

La Canadienne Ivanie Blondin a terminé en 2e place du départ groupé aux Championnats du monde de patinage de vitesse sur longue piste samedi, à Heerenveen, aux Pays-Bas.

Blondin, d'Ottawa, a cédé la victoire à la Néerlandaise Marijke Groenewoud, tandis que sa compatriote Irene Schouten finissait 3e. Il s'agissait de la cinquième médaille de Blondin aux mondiaux dans cette épreuve.

La petite Néerlandaise, Marijke, a été vraiment vite, a reconnu Blondin en entrevue. C’est doux-amer un peu, parce que c’est facile de l’appuyer, elle est petite et super gentille. Elle a facilement été la plus rapide aujourd’hui. Dans le futur, je pense que je peux avoir encore plus de force. Avec l’année qu’on a eue, deux médailles d’argent aux Championnats du monde, je suis très contente.

Valérie Maltais a pris le 14e rang. La Saguenéenne a été victime d'une chute dans les derniers tours, ce qui l'a privé d'un excellent résultat selon Blondin.

Valérie a vraiment bien défendu ma position, et on a vraiment joué ça en équipe, a expliqué Blondin. C’est un peu dommage qu’elle soit tombée dans les derniers tours, parce que je pense qu’elle aurait pu être là avec moi dans le sprint final.

De son côté, Laurent Dubreuil a conclu au 3e échelon du 1000 m, après avoir été sacré champion du monde au 500 m vendredi.

Le Lévisien a parcouru la distance en 1 min 8 s 569/1000 sur l'anneau de glace Thialf. Il a cédé 51 centièmes de seconde à l'éventuel champion, le Néerlandais Kai Verbij, et 0,25 s au détenteur de la 2e place, l'athlète russe Pavel Kulizhnikov.

Je me concentre juste sur ma course, sauf que je patinais dans une bonne paire. En fait, c’est une reprise de l’an dernier, encore contre Kai, où j’étais dans le corridor intérieur et avais gagné le bronze après la disqualification de Krol. C’est l’histoire qui se répète pratiquement de façon identique, a lancé Dubreuil en riant.

J’aime me mesurer aux meilleurs. Mon but était de partir vite et de lui mettre de la pression comme je l’ai fait au 500 m. Il m’a dit qu’il était vraiment nerveux de patiner avec moi, car il savait que j’allais partir plus vite que lui, sauf que je n’ai pas pu le mettre sous pression tant que ça. C’était une belle cible à aller chercher.

Dubreuil, 28 ans, avait marqué l'histoire vendredi en devenant le premier patineur canadien depuis Jeremy Wotherspoon, en 2003, 2004 et 2007, à être sacré champion du monde de longue piste sur 500 m.

La grosse différence, c’est que l’an passé, il n’y avait pas de médaille d’or. Là, je suis champion du monde pour la première fois de ma carrière. Et l’an passé, ça m’a pris six Coupes du monde pour gagner quatre médailles. Cette année, ça m’en a pris deux. C’est de loin la meilleure saison de ma carrière.

Masqué, il reçoit sa médaille de bronze sur le podium en pointant trois doigts vers le ciel.

Laurent Dubreuil

Photo : Radio-Canada

Ses compatriotes Connor Howe et Alex Boisvert-Lacroix ont abouti respectivement aux 10e et 21e échelons sur 1000 m.

Jordan Belchos a quant à lui terminé au pied du podium du départ groupé.

Chez les dames, Heather McLean, de Winnipeg, s'est signalée sur 1000 m avec une 9e place à 2,15 s de la gagnante, l'Américaine Brittany Bowe.

La Néerlandaise Jutta Leerdam et l'athlète russe Elizaveta Golubeva ont grimpé sur les 2e et 3e marches du podium.

La Québécoise Béatrice Lamarche a terminé 12e, tandis que Kaylin Irvine, de Calgary, a suivi au 14e échelon.

Les Championnats du monde prendront fin dimanche.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !