•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-Michèle Gagnon 13e de la descente des mondiaux de ski alpin

Elle reprend son souffle après la course.

Marie-Michèle Gagnon a pris le 13e rang de la descente des mondiaux de ski alpin.

Photo : afp via getty images / ANDREAS SOLARO

Agence France-Presse

La Canadienne Marie-Michèle Gagnon a pris le 13e rang de la descente des mondiaux de ski alpin à Cortina d'Ampezzo, samedi, une épreuve remportée par la Suisse Corinne Suter.

La Québécoise a commis une erreur en haut de parcours et les conséquences auraient pu être désastreuses. Gagnon s’est fait surprendre quand elle a heurté un trou, ce qui l’a déstabilisée.

J’ai fait une grosse, grosse faute et j’ai failli tomber. C’est là où j’ai malheureusement perdu toute ma vitesse. Je suis passée proche de me planter, alors je suis quand même contente d’avoir été en mesure de passer l’arrivée et de faire des points, a-t-elle expliqué.

Je suis partie de côté sur un ski à 135 km/h. J’ai ouvert le haut du corps et je ne m’y attendais pas, car cette porte était vraiment smooth aux deux entraînements. […] Pendant une seconde, je me suis dit : "prépare-toi à tomber et relaxe" parce que c’était vraiment limite, sauf que j’ai pu me reprendre. Ensuite, c’était correct, mais c’est sûr que ça m’est resté dans la tête pendant la descente. J’ai bien skié en bas et de façon générale, mon ski était là.

La Suisse Corinne Suter met quand à elle la main sur un premier titre, mais il s'agit déjà de sa quatrième médaille mondiale, à seulement 26 ans.

Suter, 2e du super-G jeudi, retrouve de nouveau sur le podium sa compatriote Lara Gut-Behrami, 3e à 0,37 s, deux jours après le sacre de cette dernière en super-G. L'Allemande Kira Weidle a créé la surprise en s'intercalant en 2e position à 0,20 s.

En février 2019, Corinne Suter était une quasi inconnue lorsqu'elle avait remporté deux médailles aux mondiaux d'Are, le bronze en super-G et l'argent en descente, sans jamais être montée sur un podium de Coupe du monde au préalable.

Deux ans plus tard, elle s'est affirmée comme l'une des meilleures spécialistes de vitesse du monde avec 13 podiums en Coupe du monde et les globes de descente et de super-G l'hiver dernier.

En l'absence de la grande favorite italienne Sofia Goggia, blessée, Suter a donc continué sa belle moisson aux Championnats du monde avec une médaille d'argent jeudi au super-G, et ce premier titre samedi en descente, portant son total à quatre médailles en trois participations.

La magnifique piste Olympia della Tofane, grande classique du circuit féminin, avec son passage entre les deux majestueux rochers du début de parcours, épouse parfaitement les qualités de Suter, sûrement la meilleure sur les parties de glisse pure.

En position de recherche de vitesse quasiment toute la course, grâce au peu de passages vraiment délicats, Suter a été redoutable en fin de parcours pour dominer la concurrence.

Sa compatriote Lara Gut-Behrami a commis une erreur à mi-parcours, l'empêchant d'obtenir la victoire, mais c'était suffisant pour décrocher une 7e médaille mondiale à 29 ans.

Après trois courses, la Suisse a déjà décroché quatre médailles, dont deux en or grâce à ses deux championnes.

Avec les informations de Sportcom

Radio-Canada Sports présente en webdiffusion les Championnats du monde de ski alpin de la FIS. Cliquez ici pour le détail de notre calendrier de diffusions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !