•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Buccaneers remportent le Super Bowl LV, un 7e titre pour Tom Brady

L'artiste canadien The Weeknd a animé le spectacle de la mi-temps.

Un homme sur un podium tient un trophée dans ses mains.

Le quart des Buccaneers de Tampa Bay, Tom Brady, tient le trophée Vince-Lombardi remis aux champions du Super Bowl.

Photo : Reuters / Mark J. Rebilas

Radio-Canada

Les Buccaneers de Tampa Bay ont dominé le Super Bowl LV dimanche, écrasant les champions en titre, les Chiefs de Kansas City, 31-9. Le quart Tom Brady, 43 ans, gagne ainsi le septième championnat de sa carrière.

C'est un deuxième Super Bowl pour les Buccaneers après celui de 2003 et un premier pour Brady dans un autre uniforme que celui des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Ce duel au sommet mettait en vedette deux quarts-arrières aux antipodes de leur carrière. À 25 ans seulement, Patrick Mahomes est la nouvelle tête d'affiche de la NFL. En gagnant dimanche, il serait devenu le plus jeune quart-arrière de l'histoire à remporter deux Super Bowls consécutifs, abaissant la marque de Brady.

C'est plutôt le vétéran qui a profité de la rencontre pour inscrire un nouveau chapitre à sa légende dans une performance fort accomplie. Brady a terminé avec trois passes de touché contre aucune pour son jeune rival, spectaculaire par moment, mais trop souvent incapable de trouver ses receveurs bien couverts par la défense adverse.

Il sourit.

Tom Brady lève les bras après la victoire.

Photo : Getty Images / Mike Ehrmann

Joueur par excellence de ce Super Bowl LV, Brady est aussi devenu le deuxième quart de l'histoire à mener deux équipes à un titre du Super Bowl, après Peyton Manning avec les Colts d'Indianapolis et les Broncos de Denver.

Je ne fais pas de comparaisons. Vivre ce moment avec ce groupe de gars est incroyable, a souligné Brady. Je suis tellement fier d'eux. Nous avons eu un mois de novembre difficile, mais nous nous sommes trouvés au bon moment. On savait que ç'allait se produire. Nous avons joué notre meilleur match de l'année.

À 68 ans, Bruce Arians est devenu le plus vieil entraîneur-chef à être sacré champion. Sa mère, Kay Arians, 95 ans, a pu voir en personne son fils gagner le championnat.

La victoire appartient à toute l'équipe d'entraîneurs et aux joueurs. Je n'ai rien fait, a assuré Arians après s'être saisi du trophée Vince-Lombardi.

Mahomes a dû se dérober à la pression défensive des Buccaneers à de nombreuses reprises, zigzagant continuellement dans le champ-arrière. Il n'a réussi que 26 de ses 49 tentatives par la voie des airs pour des gains de 270 verges. Il a été victime de deux interceptions.

Évidemment, je n'ai pas joué de la façon dont je voulais jouer, a dit Mahomes. Tout ce que nous pouvons faire, c'est de tout laisser sur le terrain. J'ai trouvé que les gars l'avaient fait.

Premier quart

Après des dégagements de part et d'autre en début de rencontre, les Chiefs ont été les premiers à s'inscrire au pointage grâce à un long placement de 49 verges de Harrison Butker.

Les Buccaneers ont répliqué à leur possession suivante avec le premier touché de la rencontre.

Un joueur de football est poursuivi par d'autres.

Le quart des Chiefs Patrick Mahomes tente d'éviter la pression des Buccaneers.

Photo : Getty Images / Mike Ehrmann

Bien appuyé au sol par Leonard Fournette, Tom Brady a fait avancer les chaînes sur 75 verges en 8 jeux, et c'est son vieux partenaire Rob Gronkowski qui a eu l'honneur d'entrer dans la zone payante à la suite d'une passe du vétéran quart.

Pour le duo Brady-Gronkowski, qui ont été longtemps coéquipiers avec les Patriots, c'était un 13e touché par la passe en matchs d'après-saison, un record de la NFL.

Deuxième quart

Les Bucs ont frappé à nouveau à la porte des buts de Kansas City au début du deuxième quart, mais cette fois, les Chiefs ont résisté, stoppant à quatre reprises Tampa Bay à moins de 10 verges de la zone des buts.

Sur un quatrième essai et 1, les Bucs ont cru percer la muraille des Chiefs, mais la révision vidéo a confirmé que Kansas City avait bel et bien empêché son adversaire de creuser son avance.

La défense de Tampa Bay a de nouveau rapidement muselé l'attaque des Chiefs, et Brady a couronné une deuxième poussée payante des Bucs avec une deuxième passe à Gronkowski dans la zone des buts.

Un joueur de football tient le ballon dans ses mains.

Rob Gronkowski écrase le ballon dans la zone des Chiefs après avoir réussi son deuxième touché.

Photo : Getty Images / Patrick Smith

Les Chiefs ont ensuite réussi leur meilleure poussée de la première mi-temps en 10 jeux et 61 verges, mais Tampa Bay a réussi à les freiner à 14 verges de sa zone. À nouveau, Kansas City a dû se contenter d'un placement de Butker (34 verges).

Avec seulement une minute à jouer, Brady a fait traverser le terrain aux Bucs, aidé par plusieurs pénalités commises par la défense des Chiefs, pour porter l'avance de Tampa Bay à 15 points après deux quarts.

Brady a terminé la première demie avec 3 passes de touché, la troisième à Antonio Brown, et des gains aériens de 140 verges contre seulement 67 verges par la passe et aucun touché pour son vis-à-vis Patrick Mahomes.

Une femme masquée vêtue d'un t-shirt ligné noir et blanc.

Sarah Thomas est la première officielle à prendre part à un match du Super Bowl dans l'équipe d'arbitres.

Photo : Getty Images / Patrick Smith

Troisième quart

Les Chiefs ont continué de répondre aux assauts des Buccaneers par des placements au troisième quart. La poussée initiale de Kansas City après le spectacle du Canadien The Weeknd s'est conclue une nouvelle fois par le pied de Butker. Le placement de 52 verges du spécialiste a ramené l'écart à 21-9 après 4 minutes de jeu.

Dès leur première possession de la demie, les Bucs ont quant à eux poursuivi leur domination en disséquant la défense des Chiefs en 6 jeux et 74 verges de gain. Fournette a réussi le premier touché au sol de la rencontre quand il s'est enfui sur 27 verges pour porter l'avance de Tampa Bay à 28-9 après le converti.

Un joueur de football

Rob Gronkowski écrase le ballon dans la zone des buts après avoir marqué le premier touché du Super Bowl LV.

Photo : Getty Images / Kevin C. Cox

Après avoir intercepté une passe forcée de Mahomes, Tampa Bay a ajouté un premier placement à sa récolte pour faire 31-9.

Quatrième quart

Les Chiefs ont par deux fois réussi à construire des longues poussées profondément dans le territoire des Buccaneers, mais la défense de Tampa Bay n'a pas plié.

Ne pouvant se contenter à nouveau de placements pour combler leur retard, Kansas City a tenté chaque fois de gagner un premier essai sur des quatrièmes essais, mais ils n'ont pas été en mesure de poursuivre leur séquence.

La défense des Buccaneers a conclu la rencontre avec un point d'exclamation en interceptant Patrick Mahomes, pour la deuxième fois du match, dans leur zone des buts lors l'ultime poussée des Chiefs.

Quelques génuflexions plus tard, Tom Brady est devenu le premier joueur à remporter sept fois le Super Bowl.

Deux joueurs de football

Tom Brady et Rob Gronkowski

Photo : Getty Images / Mike Ehrmann

Auclair champion, mais pas en uniforme

Le Beauceron Antony Auclair fait partie de la formation des Buccaneers depuis quatre ans et a joué 8 matchs cette saison pour Tampa Bay. Ce produit de l'Université Laval serait devenu le 17e joueur canadien à participer au Super Bowl, mais il a été laissé de côté avant la rencontre. Auclair n'avait pas participé aux autres matchs éliminatoires.

Laurent Duvernay-Tardif avait goûté à la victoire en 2020, avec les Chiefs, en tant que garde partant. Le médecin n'était toutefois pas de la partie dimanche, puisqu'il a préféré ne pas jouer cette saison pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

Une affiche sur le bord de la route où est écrit «Notre-Dames-des-Pins et toute la Beauce supportent Antony Auclair. »

Antony Auclair est natif du petit village de Notre-Dame-des-Pins, en Beauce.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Un spectacle différent

La grande célébration du football américain s'est tenu cette année dans une ambiance bien différente en raison de la pandémie de COVID-19.

Le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses, Anthony Fauci, a demandé aux citoyens d'éviter de se réunir dans les foyers afin de limiter la propagation du virus.

Un maximum de 25 000 spectateurs a été admis au stade Raymond James de Tampa Bay, dont 7500 travailleurs de la santé invités par la NFL. Chacun devait porter un couvre-visage pendant la rencontre.

Des cartons illustrant différentes personnes sont installés sur les sièges dans le stade.

Les sièges sans spectateurs seront occupés par des cartons.

Photo : AFP / Kevin C. Cox

C'est The Weeknd qui a eu la tâche de divertir cette foule format réduit, lors du traditionnel spectacle de la mi-temps. Le chanteur originaire de Toronto rejoint un groupe sélect d'artistes canadiens ayant pu s'offrir en prestation lors du Super Bowl.

La chanteuse country Shania Twain avait fait partie du spectacle en 2003. Dan Aykroyd était aussi monté sur scène en 1997, aux côtés de James Brown et de ZZ Top.

Un chanteur devant des choristes placés derrière un décor urbain.

L'artiste canadien The Weeknd

Photo : Getty Images / Kevin C. Cox

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !