•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Browne et MacIsaac-Jones à 1,09 seconde de la finale

Elle est en action lors d'une montée.

La fondeuse québécoise Cendrine Browne

Photo : Getty Images / Quinn Rooney

Radio-Canada

La fondeuse Cendrine Browne et sa coéquipière Maya MacIsaac-Jones étaient à 1,09 seconde d’une participation à la finale de l’épreuve de sprint par équipe à la Coupe du monde d’Ulricehamn, dimanche, en Suède.

La Québécoise et l’Albertaine ont terminé les six tours au 13e rang. L’équipe canadienne a suivi la cadence imposée par les meneuses, mais a manqué d’énergie dans les derniers moments de la course.

L’autre équipe canadienne en lice, composée de Katherine Stewart-Jones et de Dahria Beatty, a conclu à la 16e position.

Les Slovènes Eva Urevc et Anamarija Lampic ont remporté l’or grâce à un temps de 19 min 40 s 18/100. Elles ont été suivies au fil d’arrivée par les Suédoises Maja Dahlqvist et Linn Svahn et les Suisses Laurien Van Der Graaff et Nadine Faehndrich.

C’était vraiment plaisant et excitant de se battre avec les autres filles pour une place en finale, a déclaré Cendrine Browne. Aujourd’hui (dimanche), nous avons prouvé que nous sommes capables de rivaliser avec les meilleures et nous nous reprendrons certainement une prochaine fois.

Je me sentais vraiment bien ! Normalement, j’ai un peu plus de difficultés à suivre dans les sprints, mais pas aujourd’hui. J’aurais même pu continuer à faire des tours , a-t-elle lancé à la blague.

Cendrine Browne avait connu le meilleur résultat individuel de sa carrière en janvier dernier lors de la Coupe du monde de Falun en Suède, où elle avait pris le 23e rang du 10 km style libre.

Avec les informations de Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !