•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première de 10 batailles de l’Alberta

Alex Chiasson des Oilers inscrit un but face au gardien David Rittich des Flames.

Les organisations des Oilers et des Flames sont en faveur du plan de retour au jeu présenté par la LNH

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Pour la première fois de la saison, les Flames et les Oilers s’affronteront samedi à Calgary. Même si la saison est encore jeune, le match revêt une grande importance pour les deux formations.

Les Flames et les Oilers ne connaissent pas le début de saison espéré.

Grâce à trois victoires consécutives, dont deux contre les Sénateurs d’Ottawa, derniers au classement de la division Nord, les Oilers présentent un dossier de six gains et six revers, ce qui leur confère le quatrième rang de la division.

Les Flames de leur côté ont perdu leurs deux derniers matchs face aux Jets de Winnipeg et se retrouvent maintenant avec une fiche de quatre gains, cinq revers et un revers en prolongation. Calgary occupe le sixième rang de la division.

Match émotif

La saison dernière, les deux équipes albertaines se sont affrontées à quatre reprises.

Après un premier duel sans histoire, les esprits se sont échauffés lors du deuxième match. Zack Kassian a été chassé de la rencontre et suspendu après s’en être pris à Matthew Tkachuk, qui lui avait servi une dure mise en échec.

Les deux joueurs s’étaient retrouvés et avaient jeté les gants lors du troisième duel.

Le quatrième affrontement a été marqué par un combat entre les deux gardiens Mike Smith et Cam Talbot.

S’il s’attend à un match émotif, l’attaquant des Oilers Alex Chiasson ne croit pas que le match de samedi donnera lieu à des scènes comme celles de l’année dernière.

J’imagine que samedi il y aura beaucoup d’émotions, mais c’est un match qui est très important pour les deux équipes.

De son côté, le capitaine des Flames, Mark Giordano, croit que le match de samedi arrive au bon moment. Depuis le début de la saison, la principale critique de l’entraîneur-chef. Geoff Ward. envers ses joueurs concerne la difficulté qu’ont ceux-ci à jouer avec émotion pendant 60 minutes.

Quand les Oilers viennent nous affronter, ce n’est pas difficile de jouer avec émotion, a affirmé le capitaine.

Le retour de Mike Smith

Mike Smith remplace Mikko Koskinen devant la cage des Oilers.

Mike Smith n'a pas encore disputé de match cette saison.

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

Vendredi, les Oilers ont soumis le nom du gardien Troy Grosenick au ballottage afin qu’il puisse se joindre à l’équipe d’entraînement.

Cela signifie que Mike Smith est prêt à revenir au jeu. Le vétéran gardien a été l'auxiliaire de Mikka Koskinen lors du premier match des Oilers.

Le lendemain, son nom a été placé sur la liste des joueurs blessés à long terme, ce qui signifie qu’il ne pouvait revenir au jeu avant 24 jours ou avant que l’équipe ait disputé 10 rencontres.

Il serait surprenant de le voir défendre la cage des Oilers dès samedi, mais il obtiendra vraisemblablement un des deux départs face aux Sénateurs à Ottawa, lundi ou mardi.

Le cas Sam Bennett

Sam Bennett lève les bras après avoir inscrit un but.

Sam Bennett aurait demandé aux Flames de l'échanger.

Photo : Associated Press / Jeffrey T. Barnes

Pour la première fois depuis qu’il aurait demandé aux Flames de l’échanger, Sam Bennett s’est adressé aux médias vendredi. Il a refusé de confirmer qu’il avait effectivement fait cette demande, se contentant de répondre qu’il laissait son agent discuter avec le directeur général Brad Treliving.

L’attaquant de 24 ans a ajouté que pour l’instant, son but était d’aider les Flames à gagner. Retiré de la formation lors du plus récent match à Winnipeg. Il espère être de retour pour affronter les Oilers, car c’est le genre de matchs qu’il préfère. En neuf rencontres, il n’a amassé qu’une mention d’aide.

Les Flames et les Oilers se retrouveront pour le deuxième volet de la bataille de l’Alberta le 19 février, encore une fois à Calgary.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !