•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins de commotions cérébrales dans la NFL cette saison

Un logo de la NFL est imprimé sur la surface de jeu.

Un terrain de football

Photo : Getty Images / Alex Burstow

Associated Press

Pour la NFL, être à quelques jours de présenter toute une saison pendant une pandémie n'a pas détourné l'attention de la ligue au sujet d'autres questions de santé, dont les commotions cérébrales.

La NFL a d'ailleurs constaté qu'elles ont chuté d'environ 5 % en 2020.

Jeff Miller, vice-président à la direction des communications, des affaires publiques et des politiques de la ligue, a dit que 2020 était la troisième année de suite où la NFL a vu une réduction des commotions cérébrales.

Utilisons le mot progrès et non succès, a dit Miller. Nous continuerons de mettre en oeuvre notre stratégie de réduction des commotions cérébrales, axée sur les règles, la mise en oeuvre de ces règles et les changements nécessaires, tout en raffinant la façon dont nos joueurs s'entraînent.

Les dirigeants de la ligue ont aussi abordé la question de l'efficacité des masques, mis à part leur utilité contre la COVID-19.

L'un des avantages secondaires, si on peut dire, est que nous n'avons eu presque aucun cas de grippe cette année, a dit le Dr Allen Sills, le médecin-chef de la NFL. Et ce n'est pas vrai uniquement dans la NFL. C'est en médecine en général.

Sills a mentionné que la ligue a eu 262 cas de COVID-19 parmi les joueurs et 463 cas parmi les entraîneurs et le personnel.

Du 1er août à la fin janvier, elle a eu un taux de positivité des tests de 0,08 %, bien en dessous du taux de positivité aux États-Unis, dans presque tous les marchés de la ligue.

Nous pensons que les installations des clubs étaient vraiment parmi les endroits les plus sûrs possible dans ces marchés, a déclaré Sills.

Les derniers résultats positifs sur des tests effectués dimanche ont été révélés lundi.

Un coiffeur a été déclaré positif à la COVID-19 et a dû interrompre son travail au moment où il coupait les cheveux du centre des Chiefs Daniel Kilgore, a rapporté ESPN mercredi.

Les deux portaient des masques et ont été tout de suite envoyés chez eux.

ESPN rapporte que Kilgore était négatif et devrait être en mesure de jouer au Super Bowl dimanche.

Le réseau a signalé que plus de 20 joueurs et membres du personnel des Chiefs devaient se faire couper les cheveux dimanche avec ce coiffeur, y compris Patrick Mahomes.

Saluant la rapidité de réaction des Chiefs, Sills a dit que la NFL continue de surveiller la situation.

Il a ajouté qu'il y a une équipe de recherche des contacts sur place à Kansas City, et qu'on a un portrait clair au sujet de qui aurait pu être exposé au virus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !