•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de semaine de rêve pour Katherine Stewart-Jones

Des athlètes qui montent une pente lors d'une épreuve internationale de ski de fond

Katherine Stewart-Jones (gauche) continue d'obtenir du succès sur le circuit de la Coupe du monde (archives).

Photo : Modica/NordicFocus

Katherine Stewart-Jones accumule les premières sur le circuit de la Coupe du monde de ski de fond depuis une semaine.

Après avoir signé sa meilleure performance internationale en Finlande, la fondeuse de Chelsea a récidivé en améliorant cette marque samedi à la Coupe du monde de Falun, en Suède.

Elle a terminé 17e du 10 km style classique. Le lendemain, elle se qualifiait pour la ronde éliminatoire du sprint style classique pour la première fois. Elle a terminé 30e, après avoir été éliminée en quarts de finale.

C’est sûr que c’est motivant d’avoir des résultats comme ça, a-t-elle indiqué en entrevue lundi. Mais chaque fois que je croise la ligne d’arrivée, je me dis que j’aurais pu faire mieux que ça. Je ne suis jamais vraiment satisfaite.

Elle avoue avoir commis quelques erreurs techniques pendant le sprint, la première épreuve avec un départ par vagues à laquelle elle participait sur le circuit international.

Tactiquement, je pourrais vraiment m’améliorer. C’était ma première fois en vagues, donc je ne savais pas vraiment ce que je faisais, mais ça me donne le goût de faire de meilleurs résultats, a expliqué l’athlète de 25 ans.

Si ses performances l’incitent à continuer sa progression, celles de sa coéquipière Cendrine Browne la motivent aussi. La Québécoise avait elle aussi réalisé un sommet personnel le vendredi.

Objectif ambitieux pour les Mondiaux

Ces résultats donnent confiance à Stewart-Jones en préparation pour les Championnats du monde de Oberstdorf en Allemagne qui débutent le 23 février.

Mon but, dès le début de la saison, c’était de faire un top-12 aux Championnats du monde. De voir que ma forme est là, je pense que c’est encore plus réaliste, a-t-elle lancé avec le sourire d’une athlète en pleine possession de ses moyens.

L’équipe canadienne demeurera en Suède pour une autre fin de semaine de compétition. Stewart-Jones prendra part à deux sprints.

Après avoir participé à cinq courses en neuf jours, elle se concentrera sur un entraînement léger au cours des prochains jours, qui comporte deux séances et plus d’une vingtaine de kilomètres par jour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !