•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Et si pelleter était un cadeau du ciel?

Une petite famille déneige le terrain de sa maison.

Ah, les joies de l'hiver!

Photo : Getty Images / Scott Eisen

Alexandre Coupal

De tous les cadeaux qu’offre l’hiver, il y en a un que l'on soupçonne moins : le pelletage. Ce qui est une corvée pour plusieurs est une séance gratuite de mise en forme pour d'autres.

On parle d’activité physique lorsque l’on vient solliciter le métabolisme, que ce soit musculaire ou cardiovasculaire, confirme la kinésiologue Sèverine Lanoue, qui est également titulaire d'un doctorat spécialisé en intervention en activité physique.

Ça se compare à faire environ 20 minutes de randonnée pédestre, une séance d’aérobie, de la nage, du tennis en double… Ça équivaut aussi à tondre la pelouse ou même à couper du bois. On parle de 150 calories environ que l’on peut perdre en faisant du pelletage soutenu, illustre la Dre Marie-Claude Déry, chiropraticienne.

C’est bon pour stimuler les endorphines; c’est bon pour notre moral et pour tout notre corps. Tous les muscles du corps travaillent quand on fait du pelletage.

Une citation de :Marie-Claude Déry, chiropraticienne

Si les gens se disent : "Aujourd’hui, il neige; mon entraînement, c’est de pelleter", je pense qu’on aurait une meilleure attitude et que ce se serait plus facile pour tout le monde. C’est très complet comme sport. Et c’est gratuit!

Ce n’est par contre pas toujours l’angle sous lequel est vue cette tâche.

Il faut prendre plaisir à pelleter. Pas nécessairement devenir un fan de pelletage, mais prendre plaisir, ça veut dire prendre le temps de le faire, explique Sèverine Lanoue.

C’est une activité physique qui est suffisamment intense qu'elle n’est pas recommandée pour ceux qui ont des problèmes cardiaques ou qui font de l'hypertension.

Une citation de :Sèverine Lanoue, kinésiologue

Tu ne partirais pas faire un jogging en commençant avec un sprint, ou commencer une promenade à vélo en bas d’une côte super à pic. Tandis que le pelletage, on veut faire ça vite, et on ignore tous les signaux de notre corps.

La bonne attitude

Si on y va avec l’idée du plaisir, que ça a une plus-value pour notre santé, et pas juste pour être capable de passer dans notre cour, à ce moment-là, on prend le temps de le faire; ça donne la chance à notre corps de s’échauffer. On a moins de chance de se blesser, de s'épuiser, de vivre un épisode cardiaque... Il y a un lien entre le plaisir et prendre le temps de le faire, poursuit Sèverine Lanoue.

Les gens se blesseraient moins s’ils se mettaient dans l’attitude qu’ils vont faire un sport. Quand on sort pour faire un sport, on s’habille, on s’échauffe… Quand les gens sortent pelleter, ils ne sont jamais bien habillés; ils sont pressés; c’est avant de partir; ils font ça vite; ils sont à froid; il y a un risque de blessure et aucun plaisir lié à l’activité, renchérit Marie-Claude Déry.

Parce que l’occasion de se blesser est bien réelle.

C’est instantané. Si on est dimanche, et qu’il neige beaucoup, il faut que je fasse de la place dans l’horaire, parce que des gens vont appeler parce qu’ils ont pelleté.

Dans 100 % des grosses bordées de neige, il y a des gens qui se blessent.

Une citation de :Marie-Claude Déry, chiropraticienne

Beaucoup la région lombaire, le bas de dos, mais beaucoup de points entre les omoplates, précise-t-elle au sujet des blessures. Pour des gens qui pellettent beaucoup avec les bras, à ce moment-là, ça va être des tendinites, ou les biceps; on voit beaucoup de problèmes de poignet.

Ça peut causer des blessures qui peuvent être assez longues à soigner. On peut voir un client pendant plusieurs semaines pendant l’hiver parce qu’il a mal pelleté une journée.

Ne pas confondre blessure et courbature

C’est presque une conséquence universelle : au lendemain d’une séance de pelletage, toute une série de muscles manifestent leur existence.

C’est tout à fait normal, surtout dans les débuts de saison. Ce n'est pas une activité physique – à part si vous travaillez en paysagement – qui est habituelle pour la majorité de la population. Si on a des courbatures, des inconforts musculaires, 24, 48 heures plus tard, c’est normal, rassure Sèverine Lanoue.

Si vous allez jouer au hockey demain, il y a tout plein de muscles qui vont se réveiller; vous allez avoir mal partout, ajoute Marie-Claude Déry.

Les gens ne sont pas toujours prêts à entendre les conseils : comment se trouver une pelle qui est adéquate; comment bien positionner son corps; comment adopter la bonne posture, parce qu’ils trouvent ça plate, pelleter, dit Sèverine Lanoue.

Quelques conseils

Sur Internet, il y a plein de sites qui décrivent la technique pour pelleter; il s'agit de vouloir aller pelleter avec cette technique-là, quand d'habitude, on le fait pour s'en débarrasser, explique la kinésiologue.

En termes de technique de pelletage, c’est mieux d’envoyer la neige devant nous que de faire une rotation du tronc.

Prendre de petites bouchées; ce n’est pas une épreuve de force, alors il faut prendre le poids dans la pelle que l’on peut prendre.

Une citation de :Sèverine Lanoue, kinésiologue

C’est sûr que pelleter, ça tombe rarement bien dans l’horaire, mais il faut voir le positif. La fin de semaine, on peut se faire une séance de pelletage, ajoute Marie-Claude Déry.

Quand je pellette, je m’habille comme si j'allais faire du jogging ou du ski de fond.

S’il est impossible d’y échapper et que le pelletage a une réelle valeur d’activité physique, ne pourrait-il pas être inclus dans les cours d’éducation physique à l’école?

Ce serait intéressant que des gestes du quotidien comme ça soient démontrés en activités physiques. En même temps, je m’imagine la tête des jeunes en secondaire 3…, répond Sèverine Lanoue.

C’est peut-être vrai que c’est plate, mais ce n’est pas obligé de l’être.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !