•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arslanbek Makhmudov se battra à Dallas le 20 mars

Il frappe son adversaire d'un direct du gauche.

Arslanbek Makhmudov en action au Casino de Montréal en 2018

Photo : Vincent Ethier - EOTTM

Jean-François Chabot

Le poids lourd Arslanbek Makhmudov (11-0, 11 K.-O.) remontera dans le ring le 20 mars prochain, à Dallas, dans le cadre d’une soirée du diffuseur DAZN.

Le boxeur russe y défendra sa ceinture de la NABF pour la troisième fois. L’identité de l’adversaire n’a pas été dévoilée. Mais selon ce qu’a confié le promoteur Camille Estephan, le combat constituera la demi-finale de la soirée.

Le patron d’Eye of the Tiger Management a laissé entendre que Makhmudov y affrontera un rival capable de lui offrir un peu d’opposition.

Le problème pour Arslanbek, c’est que ça ne se bouscule pas aux portes pour l’affronter. Il est trop fort pour la vaste majorité des boxeurs de sa catégorie, mais il doit quand même franchir les étapes une à une avant de pouvoir se mesurer aux cinq ou six meilleurs parmi les poids lourds, a expliqué Estephan.

À son dernier duel, le 10 octobre à Shawinigan, Makhmudov avait expédié son adversaire, l'Ontarien Dillon Carman, au bout de 27 secondes, en incluant le compte de 10 de l'arbitre.

L'attraction principale de cette soirée de boxe mettra en vedette, depuis Londres en Angleterre, le Britannique Lawrence Okolie (15-0, 12 K.-O.) contre le Polonais Krzysztof Glowacki (31-2, 19 K.-O.) pour le titre vacant de la WBO des lourds-légers (90,7 kg ou 200 lb).

Problème d’entraîneur

Initialement prévue le 27 mars, la soirée a été devancée d’une semaine, ce qui génère une situation problématique pour le clan Makhmudov.

Ce dernier est entraîné par Marc Ramsay, qui s’occupe également d’Artur Beterbiev. Or, on sait déjà que le champion mi-lourd de l'IBF et du WBC doit lui aussi se battre le 20 mars, à Moscou. Et Ramsay doit l'accompagner.

Joint au téléphone, il a indiqué qu'il se trouverait aux côtés de Beterbiev le soir venu. L'entraîneur souhaite ainsi respecter le fait que le rendez-vous de ce dernier est connu depuis plus longtemps et qu'il s'agit, après tout, d'un combat de championnat du monde.

Ce n'est rien de nouveau pour moi. À l'origine, j'avais prévu de me diriger directement de Moscou à Dallas. Ça devient plus compliqué avec le changement de date d'aujourd'hui. Ce n'est pas la première fois que je fais face à ce genre de situation, a d'abord indiqué Ramsay qui s'occupe de près d'une quinzaine de boxeurs.

On va faire comme d'habitude, on va diviser l'équipe en deux pour s'assurer que tout le monde ait un bon service. Pendant que Samuel Décarie-Drolet et Luc-Vincent Ouellet seront à Dallas avec Arslanbek, je serai avec Russ Anber en Russie, a-t-il précisé.

Beterbiev est déjà arrivé sur place samedi. Ramsay partira le rejoindre le 3 février. Le préparateur physique André Kulesza sera à bord du même vol.

Là-bas, toute l'équipe aura accès au site d'entraînement de l'équipe olympique russe que Ramsay a décrit comme un complexe Claude-Robillard situé en montagnes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !