•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les scénarios du CIO pour Tokyo dévoilés la semaine prochaine

Une photo générale du stade dans la ville

Le stade olympique de Tokyo

Photo : Getty Images / Carl Court

Associated Press

Le Comité international olympique (CIO) présentera le 4 février les quatre scénarios qu'il a mis en place pour présenter les Jeux de Tokyo. Le comité organisateur fera une présentation le lendemain.

Nous avons créé quatre scénarios, dont un qui comprend des restrictions de voyage et des foyers de contagion, a dit Lucia Montanarella, responsable des opérations médias du CIO, lors d'une table ronde organisée par l'Association internationale de la presse sportive.

La situation actuelle ressemble beaucoup à l'un de nos quatre scénarios, alors que la pandémie est toujours parmi nous et que certains pays ont plus de mal que d'autres à contenir la propagation du virus, a-t-elle ajouté.

Le dévoilement de ce cahier de charges, très attendu, est une réponse du CIO aux bruits de couloir rapportés le 21 janvier par le quotidien britannique The Times voulant que les Japonais cherchent un moyen de reporter les JO. Des bruits démentis rapidement par le CIO et par le Japon.

Selon les informations obtenues, il explique comment les 15 400 athlètes, les délégations, les officiels et les représentants des médias pourront entrer en toute sécurité au Japon. Également, il précise la création d'environnements protégés à Tokyo.

Il sera mis à jour avec des protocoles changeants à l'approche de l'ouverture de l'événement.

Nous savons que nous sommes devant un énorme défi, soit celui de créer une bulle pour tous les athlètes, a déclaré Lucia Montanarella. C'est une chose de créer une bulle pour 200 athlètes dans un seul sport, mais ça en est une autre de créer une bulle pour des milliers d'athlètes de sports différents.

Vue générale près d'un plan d'eau

Les immeubles du village olympique de Tokyo

Photo : Getty Images / Carl Court

Il est question que les invités étrangers soient obligés de respecter une période de quarantaine avant de quitter leur domicile. Ce sera suivi de tests à l'aéroport, de tests à l'arrivée au Japon et de tests fréquents pour ceux qui séjournent dans le village des athlètes, le long de la baie de Tokyo.

Si vous êtes un athlète ou une autre personne, vous ne pourrez pas monter à bord d'un avion tant que vous n'aurez pas fourni un test négatif, a dit Craig Spence, porte-parole du Comité international paralympique, à l'agence Associated Press.

Quand vous verrez le nombre de tests que nous ferons (sur le site), ça devrait rassurer les gens, a-t-il ajouté.

C'est un projet difficile avec un certain nombre d'exigences, a dit Gerardo Werthein, membre du comité exécutif du CIO, au site argentin Infobae. Les circonstances nous obligent à faire ces choses, et c'est un grand défi.

Le système de santé japonais très fragile

Le système de santé du Japon est sous pression parce que les décès et les nouveaux cas sont en hausse. Le déploiement d'un vaccin est prévu en février, mais plus tard au printemps pour une grande partie de la population.

Le président de l'Association médicale japonaise a lancé un avertissement lorsqu'il a été interrogé sur la présentation des Jeux olympiques et sur l'arrivée potentielle de patients étrangers.

Beaucoup de gens viendront de l'étranger et c'est un nombre énorme, a souligné le médecin Toshio Nakagawa, le 23 janvier, en conférence de presse à Tokyo.

Si le système de santé craque et que les cas d'infection augmentent, nous ne pourrons pas accepter de nouveaux patients. À moins qu'un miracle se produise, comme le succès soudain du déploiement du vaccin ou la découverte soudaine d'un remède.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !