•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 33 fédérations sportives veulent « à l'unanimité » des Jeux de Tokyo

Les cinq anneaux olympiques sont sur une barge devant un grand plan d'eau.

Les anneaux olympiques

Photo : Radio-Canada

Associated Press

Le Comité international olympique (CIO) est catégorique à l'idée de tenir des Jeux à Tokyo en juillet prochain, malgré la pandémie de coronavirus. Il en va de même pour les organisateurs. L'Association des fédérations internationales de sports olympiques d'été (ASOIF) s'est à son tour montrée optimiste, mercredi.

Pour le moment, nous sommes convaincus que les Jeux auront lieu, a déclaré Francesco Ricci Bitti, le président de l'ASOIF. Ces Jeux seront différents, mais nous, les fédérations, sommes ouvertes à accepter ces changements. Ce seront des Jeux spartiates, avec tous les services réduits.

Les 33 fédérations membres de l'ASOIF sont unanimes, elles veulent des Jeux, a dit l'administrateur sportif italien, malgré de grandes difficultés financières pour près de la moitié d'entre elles.

Le CIO et le comité organisateur dévoileront dans les premiers jours de février un livre de règlements qui expliquera comment 15 400 athlètes olympiques et paralympiques, ainsi que des dizaines de milliers de personnes pourront entrer de manière sécuritaire au Japon. Le coup d'envoi des Jeux de Tokyo est prévu le 23 juillet 2021.

La planification sera rendue publique afin de chasser les doutes concernant l'annulation du rendez-vous olympique. Rappelons qu'une grande partie du territoire japonais se trouve toujours en état d'urgence en raison d'une augmentation des cas de COVID-19.

Le média britannique The Times avançait la semaine dernière qu'une entente secrète avait été conclue en privé pour tirer un trait sur l'événement. Les autorités japonaises et le CIO sont intervenus rapidement pour balayer cette nouvelle du revers de la main.

Toutes les mesures sont étudiées pour chacun des sports. Nous devons nous préparer à des Jeux qui n'auront pas lieu sans coronavirus. C'est la situation en ce moment. Toutes les choses négatives sont des spéculations à l'heure actuelle. Dans le cercle olympique, nous sommes très positifs. Nous voulons fortement ces Jeux.

Francesco Ricci Bitti, président de l'ASOIF

Il n'y a pas d'autres options actuellement. Comme l'a dit (le président du CIO, Thomas) Bach, un plan B n'existe pas. Tout le reste n'est que pure spéculation, a ajouté l'homme à la tête de l'Association des fédérations internationales de sports olympiques d'été.

Initialement prévus l'an dernier, les Jeux de Tokyo ont été reportés en mars 2020, peu avant le début du relais de la flamme olympique.

Pour l'instant, on n'a pas besoin de décider quoi que ce soit. Et nous espérons qu'une décision ne sera pas nécessaire parce que tout est prêt. Nous allons mettre de nouvelles mesures anti-COVID pour chaque sport, a indiqué Francesco Ricci Bitti.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !