•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michaëlle Jean à la tête de la Fédération haïtienne de soccer

Michaëlle Jean

Michaëlle Jean

Photo : Getty Images / PATRICK KOVARIK

Radio-Canada

L'ancienne gouverneure générale du Canada et ancienne secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Michaëlle Jean, a obtenu le mandat de relancer le soccer haïtien. Elle sera à la tête de la fédération jusqu'en 2022 et tentera de la redresser après un scandale sexuel impliquant l'ex-président.

La Fédération haïtienne de soccer (FHF) a nommé vendredi un nouveau comité de normalisation, lequel comprend quatre membres, dont Mme Jean est la présidente, deux mois après le bannissement à vie d'Yves Jean-Bart, accusé de violence sexuelle sur des joueuses mineures.

Michaëlle Jean et ses trois collègues devront notamment organiser l'élection du prochain comité exécutif de la FHF. Aucun d'entre eux ne sera admissible pour les postes à pourvoir.

Pour le moment, c'est ce nouveau comité qui gère les affaires courantes de l'association haïtienne. La Fédération internationale de soccer (FIFA) souhaite que le flambeau soit passé au plus tard en 2023, au terme du mandat de Mme Jean, qui ne pourra être reconduit.

Mme Jean ne fera pas de commentaires ni d'entrevues pour le moment, a indiqué son chef de bureau dans un courriel à Radio-Canada Sports.

La FIFA a mené diverses enquêtes éthiques à l’encontre d'Yves Jean-Bart et d’autres officiels de la FHF pour leur implication dans des agressions sexuelles perpétrées de manière systématique sur des joueuses mineures.

L'instance dirigeante du soccer a diffusé les éléments de son enquête accablante dans un document de 45 pages à la mi-janvier. L'ancien président de la FHF, qui aurait fait au moins 14 victimes, selon le rapport, nie catégoriquement les allégations à son endroit.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !