•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

James Crawford 6e au super-G de Kitzbühel

Il fait un saut sur la piste.

James Crawford

Photo : Getty Images / Hans Bezard/Agence Zoom

Radio-Canada

Le Canadien James Crawford a connu son meilleur résultat en Coupe du monde avec une 6e place au super-G à Kitzbühel, lundi, en Autriche.

Avec un temps de 1 min 13 s 69/100, Crawford a terminé à 1,11 s du vainqueur, l’Autrichien Vincent Kriechmayr (1:12,58).

Vendredi, le skieur de 23 ans n'avait pu faire mieux qu'une 47e place en descente, toujours à Kitzbühel.

Lors de son dernier super-G à Bormio en Italie, en décembre dernier, Crawford avait pris le 28e rang.

Les autres Canadiens en lice, Jeffrey Read et Brodie Seger, ont respectivement conclu 18e et 21e. Pour Read, il s'agit aussi de sa meilleure performance sur le grand cirque blanc.

Aujourd’hui, c’était simple. J’ai exécuté mon plan et j’ai essayé de ne pas avoir d’attentes, a indiqué Crawford depuis la zone d’arrivée de cette course historique. C’est la première fois que tous les gars sont dans le top 30 ensemble et c’est la meilleure journée pour l’ensemble de l’équipe.

Quant à Kriechmayr, il a devancé le Suisse Marco Odermatt de 0,12 s et son compatriote Matthias Mayer de 0,55 s sur ce super-G reporté d'un jour, tout le programme ayant été chamboulé samedi à cause de la météo.

Meneur du général, le Français Alexis Pinturault a marqué 22 points grâce à 12e place.

Après la grave blessure du tenant du titre norvégien Aleksander Aamodt Kilde, le Savoyard est dans une position idéale pour remporter son premier grand globe de cristal.

Le jeune Suisse de 23 ans Marco Odermatt reste toutefois dans la course. Il est 2e à 193 points et une victoire vaut 100 points. Excellent en géant cet hiver, il est monté lundi sur le 2e podium de sa carrière en super-G, sa deuxième discipline forte. Et ce au lendemain de sa 10e place en descente de Coupe du monde, enregistrée sur la prestigieuse et dangereuse Streif, une première.

Vincent Kriechmayr, 29 ans, a lui décroché la première victoire de sa carrière à Kitzbühel, après son podium l'hiver dernier en descente (2e), un véritable accomplissement pour un skieur autrichien.

Ce fils d'éleveur bovin dans le Mühlviertel près de Linz, au solide gabarit, s'est surtout rattrapé après deux descentes loin de ses attentes vendredi et dimanche (9e et 17e).

Vice-champion du monde en 2019 et trois fois 2e du petit globe, il se détache au classement de la spécialité en profitant notamment des blessures du Suisse Mauro Caviezel (2e) et de Kilde (3e).

Matthias Mayer, 3e, continue sa moisson de trophées à Kitzbühel. Depuis l'hiver dernier, il est monté cinq fois sur le podium de la grande classique du ski en cinq courses, dont trois cette saison (2e du super-G, 1er de la descente en 2020, 2e puis 3e des deux descentes cet hiver).

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !