•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pierre-Luc Dubois garde de bons souvenirs de Columbus

Pierre-Luc Dubois

Pierre-Luc Dubois

Photo : The Canadian Press / Nathan Denette

La Presse canadienne

Pierre-Luc Dubois s'est dit heureux de se joindre aux Jets de Winnipeg, une équipe qu'il n'a jamais aimé affronter, a-t-il affirmé, d'autant plus que l'échange lui permet de se rapprocher de son père, Éric, entraîneur adjoint avec le Moose du Manitoba dans la Ligue américaine.

Souriant et l'air détendu, Dubois a conversé avec les journalistes par visioconférence pendant un peu plus de 20 minutes, dimanche matin, environ 24 heures après qu'il eut été échangé par les Blue Jackets de Columbus contre l'attaquant Patrik Laine et Jack Roslovic.

Laine et Dubois avaient été réclamés au premier tour, 2e et 3e respectivement, lors du repêchage de 2016, à Buffalo.

Dubois devra toutefois patienter deux semaines avant de se joindre à ses nouveaux coéquipiers, le temps de terminer la période de quarantaine obligatoire de 14 jours, nécessaire en raison de son voyage transfrontalier.

Bien que la relation a pu sembler tendue entre les deux hommes, Dubois a eu de bons mots à l'endroit de l'entraîneur-chef John Tortorella et a assuré qu'il gardera toujours de bons souvenirs de Columbus et des joueurs qu'il a côtoyés.

Le 31 décembre, Dubois a signé un contrat de deux ans avec les Blue Jackets, mais des rumeurs ont rapidement commencé à circuler selon lesquelles il voulait être échangé.

Tortorella a lui-même confirmé cette information lors de son passage à une émission radiophonique de Columbus, il y a environ 10 jours.

Dubois a pris part à son dernier match avec les Blue Jackets, jeudi, contre le Lightning de Tampa Bay. Il a joué pendant moins de cinq minutes et a été cloué au banc pendant les deuxième et troisième périodes, ainsi que pendant la prolongation, dans une défaite de 3-2 des Blue Jackets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !