•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Howden gagne l'or à Idre Fjäll, Grondin 2e en Italie, Thénault 3e à Moscou

Quatre skieurs franchissent le fil d'arrivée.

Le Canadien Reece Howden au centre

Photo : tt news agency/afp via getty ima / PONTUS LUNDAHL

Radio-Canada

Le Canadien Reece Howden a remporté la finale de ski cross à la Coupe du monde d’Idre FJäll, en Suède, samedi.

Il a devancé au fil d’arrivée le Suisse Jonas Lenherr et l’Allemand Niklas Bachsleitner.

Le Montréalais Christopher Del Bosco a terminé 3e de la petite finale, donc au 7e rang du cumulatif. Les Canadiens Brady Leman (27e), Jared Schmidt (29e), Kristofor Mahler (32e) et Carson Cook (48e) prenaient aussi part à l’épreuve.

Howden avait fini 5e mercredi, toujours à Idre Fjäll. Il s'agit de sa deuxième victoire cette saison après celle à la Coupe du monde de Val Thorens en France, en décembre dernier, et la troisième de sa carrière.

Les Canadiennes dans les 10 meilleures

Du côté des dames, les Françaises Alizée Baron et Marielle Berger Sabbatel ont réussi un doublé. Le podium a été complété par la Suisse Fanny Smith.

Tiana Gairns, de Prince George, en Colombie-Britannique, a gagné la petite finale et a été la meilleure représentante de l'unifolié avec sa 5e place.

Ses compatriotes Courtney Hoffos et Marielle Thompson ont percé le top 10, soit 6e et 8e respectivement.

Trois Coupes du monde consécutives se déroulent sur la même piste en Suède et les Championnats du monde de ski cross auront aussi lieu à Idre Fjäll, du 11 au 13 février.

Une médaille d'argent à l'épreuve de cross en surf des neiges

En snowboard cross, Éliot Grondin a remporté la médaille d’argent de la Coupe du monde de Chiesa in Valmalenco, en Italie.

Des planchistes franchissent la ligne d'arrivée.

Éliot Grondin su centre

Photo : Getty Images / Laurent Salino/Agence Zoom

Grondin, après un mauvais départ, s'est battu jusqu'à la fin pour la victoire, mais il a finalement été devancé par le Néerlandais Glenn de Blois. L’Italien Lorenzo Sommariva a suivi.

L'athlète de Sainte-Marie s'est dit très content de sa journée, même s'il aurait pu faire mieux en finale.

Je suis déçu de ma grande finale, a-t-il souligné. J’ai changé quelque chose à ma section de départ que je n’aurais pas dû ce qui m’a amené à aller un peu trop loin sur un module. J’ai perdu ma vitesse et je me suis retrouvé 4e. Je suis resté vraiment calme et j’ai trouvé des opportunités pour rattraper les gars et ça a été vraiment été serré jusqu’en bas pour la 1re position. Je suis content de voir que mon niveau est là et j’ai juste hâte de recommencer demain (dimanche) pour montrer que je suis au top du circuit.

C'est un deuxième podium en Coupe du monde pour le Québécois de 19 ans, après sa 2e place à Big White, au Canada, le 25 janvier 2020.

Les compatriotes de Grondin, Kevin Hill, Liam Moffatt, Evan Bichon et Colby Graham ont fini 46e, 57e, 63e et 65e.

Grondin est donc 2e au classement de la discipline avec 80 points, soit 20 de moins que de Blois.

Chez les dames, l'épreuve a été remportée par l'Italienne Michela Moioli, devant l'Américaine Faye Gulini et la Tchèque Eva Samkova.

Les Canadiennes Meryeta Odine, Audrey McManiman, Carle Brenneman, Zoe Bergermann, Kennedy Justinen et Haili Moyer ont abouti aux 17e, 22e, 27e, 29e, 42e et 43e échelons, dans l'ordre.

Un premier podium pour Marion Thénault

À sa cinquième Coupe du monde individuelle, la Québécoise Marion Thénault a réussi à monter sur son premier podium dans les sauts à Moscou.

En finale, Thénault a obtenu la note de 90,59, à 3,52 points de la gagnante américaine Winter Vinecki. L'Australienne Laura Peel (92,72 points) a conclu 2e.

Je n’ai jamais été aussi stressée de toute ma vie, je pense, a reconnu la Québécoise de 20 ans. Je voulais tellement me rendre en super finale une autre fois et avoir la chance de me reprendre. Je ressentais beaucoup de pression, mais je suis très contente d’avoir réussi à bien gérer ma journée et je suis très fière de la façon dont j’ai sauté.

La petite touche qui me manquait les dernières fois, je l’ai eue aujourd’hui. Quand j’ai atterri en finale, j’ai juste eu l’impression que toute la pression a relâché d’un seul coup, c’est un gros soulagement.

Marion Thénault

Les autres Canadiennes, Justine Ally et Flavie Aumont, ne se sont pas qualifiées pour la finale, tout comme Lewis Irving, Émile Nadeau et Miha Fontaine du côté masculin.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !