•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chrononutrition pour améliorer votre santé?

Des aliments, de l'équipement d'entraînement, du papier, un crayon et une horloge

La chrononutrition consiste à synchroniser l’acte de manger en fonction des cycles circadiens.

Photo : EvantoElements

Christine Roger

Plus de légumes, moins de gras, davantage de sport : les conseils pour améliorer votre santé fusent de toute part. Et si la clé n’était pas ce que vous mangez, mais plutôt à quel moment vous le faites? Voilà le principe mis de l’avant par la chrononutrition.

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler de la chrononutrition, mais pourtant, ce concept ne date pas d’hier. Il a été élaboré par le Dr Alain Belabos. Il s’agit en fait de synchroniser l’acte de manger en fonction des cycles circadiens. En d'autres mots, quel est le moment optimal pour bouger, manger et dormir en fonction de votre horloge biologique?

Nous savons maintenant que la perturbation du système circadien peut avoir d’importantes répercussions sur votre métabolisme et sur votre santé. En effet, un manque de sommeil ou un manque d’exposition à la lumière naturelle, par exemple, pourrait faire diminuer la production d’insuline et le taux de cholestérol sanguin.

En mangeant, tu augmentes le taux de sucre dans ton sang. Le corps, dans son désir de garder la glycémie dans des valeurs normales, mais aussi dans sa peur insurmontable de manquer de carburant dans le futur, va réagir en sécrétant de l'insuline, explique le Dr Jérôme Ouellet, pédiatre spécialisé en médecine sportive.

L'insuline va faire entrer le sucre dans les cellules pour qu'il soit utilisé immédiatement ou stocké pour usage ultérieur. L'insuline aura des propriétés inflammatoires à certains endroits dans le corps humain et aura plein d'effets sur le métabolisme en général, ajoute-t-il.

S’il s’agit encore aujourd’hui d’un sujet controversé au sein du corps médical, certaines études sont parvenues à prouver les bienfaits de la chrononutrition sur la santé.

La chrononutrition va permettre une meilleure réponse glycémique, donc une meilleure gestion de la glycémie, notamment pour les diabétiques. Je vais recommander ce mode de vie particulièrement à mes clients souffrant de diabète de type 2.

Evelyne Deblock, diététiste diplômée en nutrition sportive

Par où commencer? Il est d’abord important de comprendre qu’il s’agit davantage d’un mode de vie que d’un régime. Si la mise en place de ce type d’alimentation permet au départ de perdre du poids, ça ne devrait pas être l’objectif à long terme. La majorité des aliments sont permis, mais le moment où ils seront ingérés ne peut être laissé au hasard.

Les grands principes de la chrononutrition

  • Exposition à la lumière du jour

  • Dormir la nuit

  • Manger le jour

Pour commencer, je suggère de s’exposer à la lumière du jour afin d’améliorer la qualité du sommeil. Il est aussi primordial de mettre notre énergie sur le fait d’avoir un déjeuner qui soit équilibré, souligne Evelyne Deblock.

Dans le concept de chrononutrition, l’activité physique, particulièrement celle pratiquée après les repas, n’est pas à négliger.

La pratique d’activité physique exécutée en soirée permettrait d’améliorer le contrôle de glycémie, indépendamment du contenu du repas, et les personnes actives peuvent bénéficier d’un apport en glucides en soirée en vue d’optimiser la récupération du glycogène, qui est en fait le sucre en réserve dans les muscles, mentionne-t-elle.

Un homme fait du vélo à l'aube

Un homme fait du vélo à l'aube.

Photo : EvantoElements

De prime abord, la chrononutrition semble être applicable à tous, mais serait particulièrement bénéfique pour les personnes souffrant de maladies chroniques, comme le diabète de type 2. Il serait cependant difficile pour une personne travaillant de nuit, par exemple, d’adopter ce mode de vie.

Le principe de la chrononutrition, c'est de manger idéalement lorsqu'il fait jour. Ça explique en fait pourquoi les travailleurs de nuit ont tendance à engraisser plus facilement que les travailleurs de jour, dit Evelyne Deblock.

Jérôme Ouellet ne recommande cependant pas ce concept pour la clientèle pédiatrique.

Tout type d’alimentation impliquant un jeûne intermittent n'est pas recommandé chez les enfants et les adolescents en raison des exigences liées à la croissance, indique le pédiatre spécialisé en médecine sportive.

Si la chrononutrition n'améliore pas directement les performances sportives, Evelyne Deblock croit que ça peut cependant aider les athlètes dans leur processus de récupération.

Le sport en soi améliore la réponse glycémique, alors ce principe s'applique plus ou moins aux athlètes. Toutefois, lorsqu'ils voyagent et changent de fuseaux horaires, on peut les aider à rééquilibrer leur horloge biologique afin de renouer plus facilement avec les signaux de faim et de satiété et d’aider à la récupération grâce à un sommeil de qualité.

Si certaines études ont avancé qu’un alignement circadien pourrait diminuer le risque de maladies métaboliques, comme le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’obésité, d’autres énoncés scientifiques émettent des mises en garde. En guise d’exemple, des chercheurs prétendent que l’alimentation riche en protéines animales et en acides gras saturés (Nouvelle fenêtre) préconisée par la chrononutrition pourrait éventuellement mener à des maladies cardiovasculaires et rénales.

Il est donc préférable de consulter un nutritionniste avant d'appliquer des changements draconiens.

Si le processus est remis en question par certains scientifiques, personne ne doutera des objectifs louables de la chrononutrition : mieux manger, mieux bouger et mieux dormir pour être en meilleure santé!

À la base, la société nord-américaine mange beaucoup trop et ça apporte plusieurs problèmes comme les cancers, les maladies coronariennes, les AVC, le diabète, le cholestérol, etc. Je pense qu'en tant que société, on doit revoir notre rapport à la nourriture et le concept des cycles circadiens recoupe un peu cette idéologie, affirme le Dr Jérôme Ouellet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !