•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laurie Blouin 4e en slopestyle à Laax

Une planchiste la tête en bas, dans les airs, pendant une manoeuvre

Laurie Blouin

Photo : Getty Images / AFP/Javier Soriano

Radio-Canada

La Québécoise Laurie Blouin a fini au pied du podium, en 4e place, du slopestyle à la Coupe du monde de Laax, en Suisse, vendredi, après avoir fait preuve de prudence dans le choix de ses sauts.

La vitesse qu'atteignaient les concurrentes sur la piste empêchait de faire des sauts compliqués.

Je suis partagée quant au résultat, a admis la planchiste de 24 ans. Ça n'a pas été facile à l'entraînement ce matin, à cause de la vitesse du parcours. Heureusement, ça s'est amélioré un peu lors de ma deuxième descente.

L'athlète de Stoneham-et-Tewksbury a récolté 71,96 points en finale.

Dans ma deuxième descente, j’avais de la pression et je n’avais pas le choix. Sur le dernier module, mes carres ont mordu d’une façon bizarre. Je devais faire un 540, mais j’ai fait un 180 parce que je voulais être certaine d’atterrir.

Laurie Blouin croit que c’est à cet endroit qu'une place sur le podium lui a glissé des doigts.

Je suis contente d'avoir pu réussir mes atterrissages, mais je sais que je suis capable d'offrir beaucoup plus, a-t-elle ajouté. Parfois, c'est préférable d'adopter une approche intelligente et d'y aller avec des sauts qu'on maîtrise davantage. Je suis donc déçue, oui, mais aussi satisfaite après la semaine qu'on vient de connaître.

Blouin fait référence au confinement obligatoire dans sa chambre d'hôtel après l'annonce de deux tests positifs à la COVID-19 dans l'équipe canadienne masculine de slopestyle.

Ça m'a privée d'une journée d'entraînement supplémentaire en piste avant les qualifications, parce qu'il fallait qu'on attende les résultats des tests de dépistage, a-t-elle précisé.

Ensuite, le niveau des filles ici était un peu moins relevé qu'à l'habitude, notamment à cause de la vitesse de la piste qui empêchait d'effectuer de grosses manœuvres, a-t-elle résumé.

La compétition a été remportée par l'Américaine Jamie Anderson avec 84,35 points. La Néo-Zélandaise Zoi Sadowski Synnott a pris le 2e échelon à 1,39 point, et le podium a été complété par l'Australienne Tess Coady, à 10,17.

Les compatriotes de Laurie Blouin, Brooke Voigt et Jasmine Baird, ont respectivement fini 12e et 16e.

Aucun planchiste canadien n'a pris part à la finale puisqu'ils ont tous été écartés des qualifications par les organisateurs de l'événement à la suite de tests positifs.

Le Suédois Niklas Mattsson, avec 84,28 points, l'a emporté devant l'Allemand Leon Vockensperger (78,90) et le Norvégien Marcus Kleveland (78,30).

Place aux X Games

Laurie Blouin et ses coéquipiers Maxence Parrot, Sébastien Toutant et Mark McMorris, pour ne nommer que ceux-là, se dirigeront maintenant vers Aspen, au Colorado, afin de prendre part aux X Games d'hiver le week-end prochain.

Laax, c'était une belle expérience, parce que je n'ai pas pris part à une compétition au cours des six ou sept derniers mois, a-t-elle rappelé.

Mais ma performance ici m'a confirmé que je m'inquiétais pour rien, car je suis encore capable de faire les manœuvres que je faisais avant. Donc, ça me donne un boost de confiance en vue d'Aspen.

Laurie Blouin a notamment remporté l'or au grand saut lors des X Games d'Aspen en 2019.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !