•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La première place de Dalin au Vendée Globe menacée

Il est en mer.

Le voilier Apivia de Charlie Dalin

Photo : afp via getty images / LOIC VENANCE

Agence France-Presse

Charlie Dalin (Apivia) occupe toujours la tête du Vendée Globe jeudi, à la mi-journée, mais l'Allemand Boris Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) a réduit l'écart à moins de 80 milles nautiques (128 km).

L'Allemand bénéficiera d'une compensation en temps pour avoir participé au sauvetage de Kevin Escoffier, qui a raconté son calvaire à Radio-Canada Sports.

À moins d'une semaine du dénouement et à moins de 2200 milles nautiques (3540 km) de l'arrivée, il est difficile de faire des pronostics.

L'option ouest choisie par Louis Burton (Bureau Vallée 2), 4e au classement à 132,7 mn du meneur (212 km), pourrait en effet s'avérer payante, avec des conditions de vent apparemment plus musclées.

Selon les projections fournies par les organisateurs jeudi, la victoire finale devrait se jouer entre sept marins qui se tiennent à moins de 200 milles nautiques les uns des autres.

Carte montrant la position des bateaux du Vendée Globe

La position des bateaux du Vendée Globe

Photo : Vendée Globe

Les cinq premiers bateaux devraient couper la ligne d'arrivée aux Sables-d'Olonne mercredi, suivis de quatre autres bateaux dès le lendemain.

Au classement de jeudi (6 h, HNE), Dalin conserve la tête de la flotte devant Herrmann.

Thomas Ruyant (LinkedOut) est 3e à un peu plus de 100 mn du meneur, suivi de Louis Burton à 132,7 mn et de Damien Seguin (Groupe Apicil) à 140 mn.

L'ancien meneur Yannick Bestaven (Maître Coq IV) connaît des pépins techniques et occupe la 6e place à un peu plus de 140 mn.

À bord de son voilier, il porte attention aux ajustements à effectuer.

Charlie Dalin

Photo : afp via getty images / JEAN-FRANCOIS MONIER

S'il s'imposait aux Sables-d'Olonne, Boris Herrmann serait le premier navigateur non français à remporter la course autour du monde en solitaire sans escale et sans assistance.

En 2017, le Britannique Alex Thomson, qui a abandonné cette année, avait terminé à la 2e place, à un peu moins de 16 heures du vainqueur Armel Le Cléac'h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !