•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary renonce aux mondiaux de ski acrobatique et de surf des neiges

Il fait un saut.

Mikaël Kingsbury

Photo : La Presse canadienne / Jeff Swinger

Agence France-Presse

La station de Calgary ne pourra finalement pas reprendre d'épreuves des Championnats du monde de ski acrobatique et de surf des neiges, initialement prévus en Chine, en raison de la crise sanitaire, a annoncé mercredi la Fédération internationale de ski (FIS).

La Chine devait les accueillir du 18 au 28 février 2021 à Yanqing, sur le site des Jeux d'hiver de Pékin. Elle avait jeté l'éponge en décembre pour l'organisation de cet événement bisannuel à cause de la pandémie de COVID-19.

Calgary s'était alors proposée pour accueillir les épreuves de slopestyle, de grand saut (big air), de demi-lune, de bosses et de sauts en ski acrobatique du 24 février au 11 mars, mais les gouvernements fédéral, provincial et municipal devaient donner le feu vert à l’événement.

Le gouvernement albertain a précisé mercredi que les organisateurs ont eux-mêmes choisi de mettre un terme au projet. La santé publique albertaine révisait un plan de Canada Snowboard, Ski acrobatique Canada et Tourisme Calgary […] Aucune décision finale n'avait été prise, a écrit un porte-parole à Radio-Canada Sports.

Calgary doit abandonner en raison de la pandémie de COVID-19 et des défis associés pour l'obtention d'autorisations liées à la santé nécessaire, écrit la FIS dans un communiqué.

Je trouve ça dommage parce que c’est toujours plaisant de compétitionner à la maison, mais on s’y attendait, mentionne la planchiste Laurie Blouin, jointe en Suisse après les qualifications du slopestyle à Laax.

La FIS indique continuer à chercher des solutions de repli. Les épreuves de ski cross et de snowboard cross ont été reprogrammées à Idre Fjäll, en Suède, du 11 au 13 février.

Blouin fonde toutefois peu d'espoir dans l'organisation de la compétition ailleurs. Il n'y a aucun pays qui veut recevoir autant de monde, surtout qu’en Europe ils parlent d’une troisième vague. Donc, la saison est finie honnêtement, conclut l'athlète de Stoneham.

Après la finale en Suisse, elle participera aux X Games à Aspen, ce qui pourrait être la dernière épreuve de sa courte saison de trois compétitions si la FIS ne parvient pas à organiser les mondiaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !