•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ECHL : la nouvelle équipe de Trois-Rivières sera affiliée au Canadien

Un aréna blanc

Le nouveau Colisée de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

Le Canadien a un autre point d'ancrage au Québec. L'organisation a annoncé mardi son affiliation pour trois ans avec la nouvelle équipe de hockey qui verra le jour à Trois-Rivières dans l'ECHL.

Le nouveau Colisée de Trois-Rivières accueillera cette équipe dès la prochaine saison. Certains jeunes joueurs de l'organisation montréalaise pourraient s'y retrouver.

Le vice-président du CH, John Sedwick, espère que cette association permettra de répéter les succès du Rocket, établi à Laval depuis 2017. La décision de rapatrier notre club-école de l'AHL à Laval s'est avérée très concluante, et la proximité de l'équipe de Trois-Rivières sera un avantage indéniable pour nos opérations hockey et pour continuer d'épier le talent local.

Par voie de communiqué, le président de la nouvelle franchise Mark Weightman s'est également dit enchanté par ce nouveau partenariat. Cette affiliation avec le Canadien est une occasion exceptionnelle pour notre nouvelle franchise à Trois-Rivières. En plus de contribuer au développement du hockey en Mauricie et au Québec, cette association permettra à notre nouvelle équipe de profiter d'un rayonnement important, a-t-il déclaré.

Nous sommes fébriles à l'idée de penser que nos partisans applaudiront très bientôt les exploits de jeunes joueurs qui pourraient un jour joindre l'organisation du Canadien.

Mark Weightman

Considérée comme une ligue inférieure à la Ligue américaine, l'ECHL a quand même contribué au développement de nombreux bons joueurs qui ont par la suite atteint la Ligue nationale (LNH). Du nombre, on retrouve Alex Burrows, Jonathan Quick, Michael Ryder et David Desharnais. La ligue a entamé sa 34e saison d'activités le 11 décembre dernier.

Une nouvelle avenue pour les universitaires

Selon John Sedwick, l'arrivée d'une équipe à Trois-Rivières représente une excellente nouvelle pour les hockeyeurs québécois qui terminent leur parcours universitaire.

C'est une voie de plus qui s'ajoute pour eux. L'ECHL va devenir une bonne option pour les joueurs locaux qui veulent entamer leur carrière professionnelle. Les joueurs d'ici auront maintenant l'option de le faire sans trop s'éloigner, a-t-il dit en conférence de presse, mardi. Je suis d'ailleurs persuadé que la direction fera un effort pour ajouter des Québécois dans l'alignement.

Les joueurs qui sortent des rangs universitaires canadiens sont généralement plus vieux que ceux à la fin d'un stage junior, par exemple. Pour cette raison, leur chemin vers la LNH est plus long et plus difficile. Mais certains y parviennent. Derek Ryan a joué quatre saisons à l'Université de l'Alberta, entre 2008 et 2011, avant de se tailler une place avec les Hurricanes de la Caroline en 2016. Il avait alors 29 ans.

En 2019, le Québécois Anthony Beauregard a paraphé une entente avec le Beast de Brampton, dans l'ECHL, après avoir peaufiné son développement à l'Université Concordia pendant deux saisons. Il avait alors dominé la ligue avec 60 points en 28 matchs. Cette saison, le hockeyeur de Saint-Damase est un rouage important du Thunder de Wichita, dans l'ECHL.

Il bataille pour la rondelle devant le gardien de but.

Anthony Beauregard, en vert

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Si le directeur général de la formation, Marc-André Bergeron, veut dénicher le prochain Beauregard, il n'aura pas besoin de chercher bien loin. Trois-Rivières possède également une équipe universitaire, les Patriotes de l'UQTR.

Offrir de la stabilité aux espoirs

La saison dernière, pour la première fois depuis plusieurs années, le Tricolore n'avait aucune affiliation officielle avec un club de l'ECHL. Entre 2015 et 2019, l'organisation montréalaise avait un partenariat avec le Beast de Brampton. Avant cela, c'était avec les Nailers de Wheeling. Il a eu des ententes avec les Cyclones de Cincinnati et les Ice Dogs de Long Beach par le passé.

Ces ententes servent particulièrement les gardiens de but, dont les postes vacants sont rares. Avant de se joindre au CH, les cerbères Mike Condon et Jaroslav Halak ont transité par Wheeling et Long Beach, respectivement.

Un luxe dont Michael McNiven a dû se priver en 2019-2020. À défaut d'avoir une place stable où se développer, il a été prêté à trois équipes dans l'ECHL l'année dernière.

Ce nouveau partenariat avec Trois-Rivières devrait permettre au Canadien d'éviter ce scénario à l'avenir, selon John Sedwick. C'est un des gros avantages que l'on voit avec cette entente. L'an dernier, McNiven a été prêté à plusieurs clubs, ce n'était pas idéal. Mais ce n'est pas juste lui, nos joueurs étaient aussi répartis entre le Thunder de l'Adirondack et les Mariners du Maine. On préfère pouvoir regrouper tous nos joueurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !