•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retrait du mondial de hockey au Bélarus : Minsk regrette une décision « infondée »

Deux hommes en veston se serrent les mains chaleureusement.

Le président du Bélarus, Alexandre Loukachenko, et le président de la Fédération internationale de hockey, René Fasel, lors d'une rencontre le 11 janvier 2021.

Photo : belta/afp via getty images / NIKOLAY PETROV

Agence France-Presse

Le Bélarus a dit « regretter » mardi la décision « infondée » de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) de retirer à Minsk l'organisation du prochain mondial prévu en mai et juin.

Le comité d'organisation du mondial de hockey sur glace 2021 à Minsk regrette la décision infondée prise par l'IIHF de retirer ce tournoi au Bélarus, a-t-il affirmé dans un communiqué publié sur le site du gouvernement.

Le comité bélarusse a également dénoncé une transformation des compétitions sportives en un instrument de discorde et de pressions pour faire plaisir à des politiciens.

Depuis que le Bélarus a été choisi comme pays hôte, il remplit sans faille ses obligations contractuelles sur l'organisation du tournoi dans notre pays et a fait un travail significatif dans cette optique, souligne le communiqué.

Nous regrettons que la Fédération internationale de hockey sur glace et les principales marques mondiales qui soutiennent le développement du hockey mondial soient devenues les victimes de jeux politiques, a déclaré pour sa part le président de la Fédération bélarusse du hockey sur glace, Dmitri Baskov, dans un communiqué.

Selon lui, cette souplesse politique des institutions internationales sera désormais inscrite dans l'histoire et créera ainsi un précédent pour des manipulations ultérieures.

La Russie, un allié indéfectible du Bélarus, a également dit mardi regretter cette décision de l'IIHF, par la voix du porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Pour leur part, les États-Unis ont salué mardi la décision de retirer le Championnat du monde au Bélarus. Nous attendons avec impatience le jour où les conditions seront bonnes pour le retour des compétitions internationales dans ce pays, a dit la porte-parole du département d'État, Morgan Ortagus, sur Twitter.

La Fédération internationale de hockey sur glace a retiré lundi à Minsk l'organisation du mondial, sous la pression d'opposants et de commanditaires qui dénoncent la répression politique au Bélarus.

Le conseil de l'IIHF a déterminé qu'il était actuellement impossible de garantir le bien-être des équipes, des spectateurs et des officiels lors de la compétition, a expliqué l'instance dans un communiqué.

Prévu du 21 mai au 6 juin, ce tournoi devait être coorganisé par le Bélarus et la Lettonie, et représentait une vitrine majeure pour le président bélarusse Alexandre Loukachenko, dont la réélection controversée en août dernier a déclenché des mois de manifestations inédites.

Ce retrait est intervenu notamment après la décision de plusieurs commanditaires, comme le constructeur tchèque Skoda et la firme allemande Liqui Moly, de ne pas parrainer le mondial si le Bélarus était confirmé comme pays coorganisateur.

De nombreuses figures de l'opposition bélarusse ont été arrêtées ou contraintes à l'exil depuis l'élection présidentielle remportée officiellement par Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !