•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de vélodrome couvert à Bromont reçoit l’aide du gouvernement fédéral

Dessin de l'architecture du futur vélodrome intérieur Sylvan-Adams.

En plus d'un vélodrome couvert, le bâtiment abritera une piste de BMX, deux plateaux sportifs, une piste d'athlétisme, des salles polyvalentes ainsi que divers locaux fonctionnels.

Photo : Centre National de Cyclisme de Bromont

Radio-Canada

Le projet de vélodrome couvert et de centre multisports à Bromont s’approche de plus en plus d’une première pelletée de terre.

Le gouvernement fédéral a annoncé lundi une aide financière de deux millions de dollars.

Un appel à l’aide avait été lancé à Ottawa en juin dernier. L’équipe du Centre national de cyclisme de Bromont (CNCB), qui pilote le projet, avait eu la mauvaise surprise de constater que la plus basse soumission pour la construction du vélodrome dépassait de trois millions la somme prévue à cet effet, soit 14,5 millions.

Il reste toutefois environ 1 million à trouver pour boucler le budget, qui s’élève maintenant à 20 millions de dollars. Le directeur général du CNCB, Nicolas Legault, n’est pas inquiet.

Depuis deux ans, on a amassé une somme assez importante, 19 millions, affirme-t-il. Pendant la construction, il va nous rester ce million à faire et on est très confiant. Une fois la première pelletée de terre, ça mobilise encore plus. Les gens réalisent que c'est vrai, on est assez confiant d'aller chercher le montant pendant la prochaine année et demie. C'est environ 15 mois de construction.

Avec ce projet de vélodrome et de complexe multisports, la CNCB veut offrir un endroit aux athlètes pour qu’ils puissent s’entraîner à l’année au Québec et aussi permettre le développement de toute la communauté cycliste, tels que les entraîneurs, les commissaires ou les directeurs sportifs.

Au-delà du cadre sportif, les différents gouvernements espèrent que le vélodrome fera partie de la relance du tourisme dans la région lorsque la pandémie sera terminée.

La première pelletée de terre doit avoir lieu quelque part en mars prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !