•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Internationaux d'Australie maintenus, 25 nouveaux joueurs confinés

Vue générale de l'aréna Rod Laver

L'aréna Rod-Laver accueille annuellement la première des quatre levées du grand chelem.

Photo : Getty Images / Michael Dodge

Agence France-Presse

L'organisation des Internationaux d'Australie a assuré que le tournoi du grand chelem commencerait comme prévu en février, tout en admettant que ce n'est « pas une bonne situation » pour les joueurs confinés dans leur chambre d'hôtel.

Nous avons toujours su qu'il y aurait un risque important avec cette pandémie, on ne peut jamais savoir, a déclaré le responsable du tournoi, Craig Tiley, au média australien Channel Nine. Mais les Internationaux se dérouleront comme prévu et nous continuerons à faire de notre mieux pour assurer aux joueurs qui ne sont pas dans une bonne situation, une solution quelque peu acceptable.

Le tournoi a annoncé dimanche que 25 joueurs s'ajouteront aux 47 qui sont déjà isolés, pour un total de 72, à cause d'un nouveau cas de COVID-19 chez un passager dans le vol Doha-Melbourne.

Le directeur des Internationaux d'Australie a indiqué faire son possible pour que les joueurs concernés disposent de matériel afin de s'entraîner dans leur chambre. Il a toutefois reconnu qu'ils auraient du mal à être prêts pour la semaine d'épreuves préparatoires qui commenceront le 31 janvier à Melbourne.

Les joueurs confinés n'ont pas été écartés de ces événements.

Il est évident qu'à ce stade, ils n'auront pas de préparation sur le court. Mais nous allons y remédier, nous allons travailler avec chacun des joueurs pour voir ce qui est le mieux, a précisé Craig Tiley.

Le tournoi a été chamboulé samedi lorsque trois passagers, dont l'entraîneur Sylvain Bruneau, ont reçu des tests positifs au coronavirus sur 2 des 17 vols qui transportaient les joueurs et leur entourage à Melbourne et à Adélaïde.

Toutes les personnes à bord sont considérées comme des cas contacts et ont donc été placées en quarantaine stricte pour 14 jours. Les athlètes concernés sont ainsi privés des cinq heures quotidiennes d'entraînement avant le tournoi qui doit s'amorcer le 8 février.

La Bélarusse Victoria Azarenka, l'Allemande Angelique Kerber, l'Américaine Sloane Stephens et le Japonais Kei Nishikori feraient partie des personnes touchées, selon la presse australienne.

Certains joueurs ont déjà brisé les règles de la quarantaine en ouvrant leur porte de chambre. Ils encourent des amendes allant jusqu'à 20 000 $ AU (19 768 $ CA). Les récidivistes risquent d'être envoyés dans un autre hôtel avec un policier stationné devant leur porte, a prévenu la commissaire à la quarantaine de la COVID-19 de l'État de Victoria, Emma Cassar.

Elle a cité un joueur qui a ouvert sa porte pour essayer d'avoir une conversation avec son partenaire d'entraînement dans le couloir, tandis qu'un autre a acheté de la nourriture à emporter pour des amis du même étage et a fait l'éloge de ses efforts, ouvrant sa porte pour le faire.

Ce sont des actes mineurs, mais vraiment dangereux que nous ne pouvons tout simplement pas tolérer, a estimé Mme Cassar.

Plusieurs joueurs, dont la Roumaine Sorana Cirstea et la Suisse Belinda Bencic, se sont plaints de ne pas pouvoir s'entraîner, certains affirmant qu'ils n'étaient pas informés de l'existence d'un isolement total si une personne recevait un test positif.

S'ils nous avaient fait part de cette règle avant, je n'aurais pas joué en Australie, a écrit Cirstea sur Twitter.

Craig Tiley a affirmé que les joueurs étaient conscients des risques. Nous avons été très clairs dès le début, c'est pourquoi nous avons regroupé les joueurs par contingents, il y avait toujours un risque que quelqu'un soit positif et doive passer 14 jours en quarantaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !