•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lance Stroll mieux outillé que jamais avec Aston Martin

Masqué, il marche dans les puits du circuit de Mugello.

Lance Stroll

Photo : Racing Point

Le Québécois Lance Stroll aura pour sa cinquième saison en F1 de nouveaux outils pour continuer à progresser et s'assurer de marquer des points régulièrement. À commencer par un nouveau coéquipier.

L'équipe Racing Point n'existe plus. Elle a une nouvelle identité en AMR, ou Aston Martin Racing.

L'homme d'affaires canadien Lawrence Stroll a en effet acheté la célèbre entreprise britannique en 2020 lorsqu'elle se dirigeait vers le dépôt de bilan.

Non seulement la marque rendue célèbre par les films de l'agent secret James Bond est sauvée (il est question d'un événement spécial à Monaco lors du grand prix), mais elle revient par la grande porte en F1, après une brève apparition en 1959 et 1960.

Aston Martin, qui était partenaire de l'équipe Red Bull, aura sa propre identité sur les circuits. Elle se joint à Mercedes-Benz pour fournir les véhicules de sécurité.

Et l'équipe Aston Martin Racing, grâce à des budgets sécurisés, étend son partenariat technique avec Mercedes-Benz, aura une nouvelle usine qui sera inaugurée fin 2022 et a engagé un quadruple champion du monde, Sebastian Vettel.

Gros plan de son visage

Sebastian Vettel dans la combinaison verte d'Aston Martin Racing

Photo : Aston Martin Racing

Cette équipe est en F1 depuis près de 30 ans (sous différents noms), a remporté des victoires et a plusieurs fois accédé aux podiums, rappelle le directeur général de l'équipe Otmar Szafnauer. Nous sommes sûrs de pouvoir faire honneur à la marque Aston Martin dès le début. Tous les ingrédients sont en place pour continuer dans cette voie.

La victoire de Sergio Pérez à Bahreïn au Grand Prix de Sakhir et la pole position de Lance Stroll en Turquie (et ses 32 tours en tête) donnent espoir à l'équipe qu'elle pourra recommencer pareilles performances en 2021.

La voiture sera techniquement encore plus près de la Mercedes-Benz W12 avec de nouvelles composantes allemandes, autorisées par le règlement, la boîte de vitesses et la suspension arrière de la W11 de 2020.

Notre identité et notre nom ont peut-être changé, mais pas la qualité de l’équipe, qui a traversé des périodes difficiles et qui nous a permis de terminer à la 4e place du classement des constructeurs en 2020, dit Otmar Szafnauer. De plus, nous travaillerons dans une nouvelle usine à la fin de 2022, et nous aurons alors l’espace et les moyens de réaliser nos ambitions.

Aston Martin Racing compte présenter la nouvelle voiture et ses couleurs, en mars, juste avant les trois jours d'essais à Bahreïn, soit une semaine avant le début de la saison au même endroit.

La pandémie planétaire rend tout plus compliqué, et nous oblige à resserrer nos échéanciers, précise M. Szafnauer. Nous pensons faire un pas en avant en 2021, et nous devons en même temps nous préparer aux gros changements réglementaires prévus en 2022.

L'expérience de Vettel

Les équipes doivent en effet travailler sur deux fronts, soit le développement de la voiture de 2021 et celui en parallèle de celle de 2022. Si la voiture de 2021 est une évolution aérodynamique de la voiture de 2020, celle de 2022 oblige les équipes à partir d'une feuille quasi blanche.

Aston Martin Racing doit donc s'assurer de connaître une aussi bonne saison qu'en 2021, voire meilleure. L'équipe croit pouvoir y arriver avec Sebastian Vettel.

Avec ses quatre titres et son expérience, Sebastian a déjà aidé des équipes à progresser, rappelle Otmar Szafnauer. Il sait comment gagner. C’est pour cela que nous voulions l’avoir avec nous. Il apporte cet élément indispensable. Et nous allons beaucoup apprendre en étant à ses côtés.

Lance Stroll saura-t-il tirer le maximum de l'arrivée son coéquipier, même s'il répète souvent qu'il préfère faire les choses dans son coin?

Je sens déjà qu'il y a une nouvelle énergie dans l'équipe avec tous ces changements, a-t-il dit lors du dévoilement de la nouvelle identité de l'équipe.

Sebastian va le pousser dans ses retranchements, et avec les bons outils, Lance pourra atteindre les objectifs qu’il se fixera et ceux que se fixera l’équipe, précise M. Szafnauer. Lance est encore jeune, il a connu sa meilleure saison en 2021, il a progressé dans tous les domaines, et il travaille fort.

Avec Sebastian et Lance, c’est le mélange parfait de l’expérience, du savoir-faire pour gagner et du talent brut, affirme le directeur général.

Sebastian Vettel et Lance Stroll mettent genou au sol avant le Grand Prix d'Autriche de 2020.

Sebastian Vettel et Lance Stroll en Autriche en 2020

Photo : Getty Images / Peter Fox

Lawrence Stroll admet volontiers que Sebastian Vettel voudra confondre les sceptiques.

Il a connu une saison difficile en 2020, a expliqué l'homme d'affaires canadien à la BBC. Ferrari lui a annoncé avant le début de la saison qu'il ne serait pas de retour avec l'équipe en 2021. Et mentalement, c'est dur ensuite de travailler pour une entreprise qui ne vous fait plus confiance. En plus, la voiture ne lui convenait pas.

Mais il a acquis avec son expérience et ses titres une éthique de travail reconnue dans tout le paddock, affirme-t-il.

Pour gagner, il faut apprendre à penser comme un champion du monde, et c'est pour cela que nous l'avons engagé, a précisé Lawrence Stroll.

Alpine remplace Renault et vise 2022

L'équipe Renault a aussi beaucoup changé en quelques semaines. Son ancien patron Cyril Abiteboul a quitté l'entreprise française, et il est remplacé par Laurent Rossi à la tête de la structure en F1.

Jeudi, l'entreprise française a présenté son nouveau plan stratégique.

À l'heure d'aujourd'hui, il ne devrait plus faire de doute que la course automobile en général et la F1 en particulier resteront au cœur de notre marque, a expliqué Laurent Rossi, dont la nomination a été annoncée lundi.

Les monoplaces changeront de couleurs, passant du noir et jaune au bleu, blanc et rouge, selon une version provisoire de la livrée de sa monoplace baptisée A521.

Elle est sur un fond blanc.

La monoplace Alpine F1 A521 dans sa livrée noire destinée aux essais

Photo : Alpine F1

La saison 2021 sera une année de transition, a prévenu Laurent Rossi.

La marque française explique que la F1 offre une immense plateforme marketing avec un demi-milliard d'amateurs, représentant une chance unique de renforcer l'image de la marque Alpine à l'échelle mondiale.

Avec les informations de Agence France-Presse, et BBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !