•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des épreuves de Coupe du monde de ski alpin reprogrammées

Il fait un saut.

La descente de Benjamin Thomsen à Kitzbühel

Photo : Getty Images / Christophe Pallot/Agence Zoom

Agence France-Presse

Les épreuves de Coupe du monde de ski alpin masculin prévues ce week-end dans la prestigieuse station de Kitzbühel sont reprogrammées à Flachau, toujours en Autriche, après la découverte de 17 cas de COVID-19 possiblement liés au variant anglais.

Alors que la station de Wengen avait dû jeter l'éponge lundi pour l'organisation de son étape, également en raison du coronavirus, Kitzbühel avait chamboulé son programme pour reprendre deux des trois courses suisses.

Pour des raisons de sécurité, nous ne voulons pas que ces courses de Wengen aient lieu à Kitzbühel ce week-end, a déclaré le gouverneur de la région Günther Platter mercredi.

La station autrichienne devait d'abord organiser deux slaloms samedi et dimanche, puis un super-G et deux descentes sur la Streif la semaine prochaine.

S'il n'y a pas d'anomalie majeure, les épreuves du Hahnenkamm de la semaine prochaine pourront avoir lieu, a ajouté M. Platter.

Cette annonce intervient moins de quatre semaines avant le grand rendez-vous hivernal de 2020-2021, soit les Championnats du monde de Cortina d'Ampezzo, en Italie, qui se dérouleront du 8 au 21 février.

Il s'agit de la deuxième manche de la saison étant directement touchée par la pandémie de coronavirus, après l'annulation des épreuves féminines de Yanqing, en Chine, sur le site des Jeux olympiques d'hiver de 2022. Elles seront reprises le mois prochain en Italie.

Après avoir vu la fin du dernier calendrier être amputée en raison de la COVID-19, le ski alpin mondial a aménagé son calendrier cette saison et organise ses courses à huis clos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !