•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier Tech acquiert la moitié des parts de l'équipe Astana

Un cycliste arbore le nouveau maillot de l'équipe du WorldTour.

La multinationale québécoise est désormais copropriétaire de l'équipe Astana-Premier Tech.

Photo : Astana-Premiertech

Michel Chabot

La multinationale québécoise Premier Tech vient de franchir une grande étape dans son rôle au sein du cyclisme professionnel en devenant copropriétaire, à parts égales avec le Kazakhstan, de la formation Astana-Premier Tech.

Déjà en novembre, l’entreprise était devenue le principal commanditaire de l’équipe WorldTour avec laquelle elle faisait affaire depuis 2017.

Jean Bélanger, président et chef de la direction de cette compagnie dont le siège social est situé à Rivière-du-Loup, a admis que Premier Tech songeait à accroître son rôle dans ce partenariat depuis un certain temps.

C’était dans le périmètre des discussions, a-t-il affirmé. Il y avait l’intention de s’y rendre, mais nous étions encore à plusieurs étapes de confirmer que ce serait le cas. On a pu attacher tout ça un peu avant la fin de l’année (2020).

Cette décision s’inscrit dans un plan à long terme pour Premier Tech et son grand patron, un mordu de cyclisme, mais aussi un homme d’affaires avisé.

Ce n’est pas une expérimentation d’un an ou deux. Pour nous, c’était de sécuriser la stabilité de l’équipe, son alignement et sa philosophie de se déployer. C’était important de devenir actionnaires. Nous sommes heureux de le faire avec un partenaire.

Jean Bélanger, président et chef de la direction de Premier Tech

Premier Tech, qui se spécialise notamment dans les produits d'horticulture et les sels déglaçants, mais aussi dans le traitement des eaux et dans l’emballage, n’exclut pas de plus tard racheter toutes les parts du Kazakhstan, mais il n’en est pas question pour le moment.

Dans un horizon de deux, trois ou quatre ans, je ne nous vois pas devenir propriétaires à 100 %, confie M. Bélanger. C’est correct, nous sommes là et nous avons une belle relation avec notre partenaire.

Impossible, par ailleurs, de connaître la somme investie par Premier Tech dans cette aventure. Mais on peut penser qu’elle a dû injecter quelques millions de dollars pour convaincre les autorités kazakhes de lui céder la moitié de l’équipe.

Je ne dévoilerai pas le montant, mais nous sommes dans des valorisations plus que raisonnables, assure Jean Bélanger. Ce n’est pas comme une équipe de football ou de hockey. C’est cash in, cash out. Ils vont aller chercher l’argent des commanditaires et environ 100 ¢ dans la piastre sont remises dans l’opération de l’équipe. Il n’y a pas de revenus de télévision ni de revenus publicitaires. Et ça ne prendra pas de valeur avec le temps. À moins que la dynamique et que le sport change.

Le cyclisme professionnel offre tout de même une belle vitrine à cette entreprise qui fait affaire dans 27 pays et qui emploie 4600 personnes, dont environ 1000 au Québec.

Il était important que Premier Tech se dote d’un plus grand contrôle de la formation dont les cyclistes canadiens Hugo Houle et Ben Perry font partie, tout comme Steve Bauer récemment engagé à titre de directeur sportif.

Le Kazakhstan avait peut-être une gestion à plus court terme et laissait beaucoup de place à une gestion très sportive de l’équipe. Nous, nous allons vouloir maintenir cet accent de gestion sportive avec un peu plus d’emphase sur les actions marketing, le message de l’équipe, comment on la fait rayonner et nous assurer que nous avons une gestion à moyen et à long terme comme nous l’avons pour nos propres affaires.

Jean Bélanger, président et chef de la direction de Premier Tech

Le projet d’une équipe continentale, composée de plusieurs cyclistes canadiens, est toujours considéré. Mais avant de penser à former la relève, Astana-Premier Tech souhaite se donner un peu de temps.

Ça fera partie des réflexions dans la prochaine année et demie, a dit M. Bélanger.

La présentation officielle des membres de l'équipe qui regroupe 80 personnes, dont 31 coureurs, aura lieu dimanche à Calpe, en Espagne, où Astana-Premier Tech tient son camp d’entraînement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !