•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Bills gagnent un premier match éliminatoire en 25 ans

Des joueurs de football sur un terrain

Des joueurs des Bills de Buffalo célèbrent leur victoire contre les Colts d'Indianapolis, samedi.

Photo : Getty Images / Timothy T Ludwig

Associated Press

Les Bills ont gagné un match éliminatoire pour la première fois depuis décembre 1995, samedi après-midi, à Buffalo.

Après avoir accordé deux touchés au quatrième quart, la défense des Bills a freiné un dernier élan du vétéran quart Philip Rivers pour confirmer une victoire de 27-24 sur les Colts d'Indianapolis.

Lors d'un quatrième essai du centre du terrain, Rivers a tenté une passe désespérée vers la zone des buts, mais le ballon a été rabattu.

La dernière victoire des Bills en matchs éliminatoires remontait au 30 décembre 1995. Ils avaient alors vaincu les Dolphins de Miami 37-22 dans un duel de premier tour.

Avant le match de samedi, les Bills avaient subi des défaites à leurs six dernières tentatives, dont un revers de 22-19, en prolongation, face aux Texans de Houston l'année dernière.

Les Bills (14-3) ont récolté une septième victoire d'affilée depuis une défaite de 32-30 contre les Cardinals de l'Arizona, le 15 novembre.

Le botteur de précision recrue Tyler Bass a produit les points qui ont éventuellement fait la différence en réussissant un placement de 54 verges, qui procurait aux Bills une avance de 27-16 avec 8:08 à écouler au quatrième quart.

De leur côté, les Colts (11-6) ont mis fin à une saison lors de laquelle ils ont amassé 11 victoires pour la première fois en six ans.

À son premier match éliminatoire avec les Colts, et peut-être son dernier parce qu'il songerait à mettre fin à sa carrière, Philip Rivers a réussi 27 de ses 46 passes pour des gains de 309 verges. Sa fiche personnelle en éliminatoires est de 5-7.

Les défaites demeurent difficiles à accepter pour le vétéran de 39 ans, qui n'a atteint la finale d'association qu'une seule fois, avec les Chargers de San Diego, en 2008.

C'est difficile de se rappeler de l'atmosphère dans le vestiaire après ce match de championnat, il y a 12 ans, a déclaré Rivers en faisant allusion à la défaite de 21-12 aux mains des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

C'est toujours émotif. Mais c'est plus émotif quand vous avez presque 40 ans et que vous ne savez pas si vous avez participé à un caucus pour la dernière fois, a-t-il ajouté.

Les Rams éliminent les Seahawks

Les Rams de Los Angeles ont mis fin à la séquence de 10 victoires à domicile des Seahawks de Seattle en matchs éliminatoires, l'emportant 30-20, dans un match de premier tour de l'Association nationale.

La défense des Rams s'est distinguée en plaquant le quart Russell Wilson cinq fois derrière sa ligne de mêlée. Elle a aussi marqué un touché à la suite d'un retour d'interception.

Classés 3es dans l'Association nationale, les Seahawks se sont approchés à 10 points de leurs rivaux à la suite d'un touché de DK Melcalf, son deuxième du match, avec 2:28 à écouler au quatrième quart.

Les Seahawks ont ensuite tenté un botté court que les Rams ont récupéré, scellant l'issue de la rencontre.

Ce gain pourrait avoir coûté cher aux Rams. En cours de route, ils ont perdu les services du quart John Wolford, du plaqueur étoile Aaron Donald et du receveur Cooper Kupp.

Wolford a amorcé la rencontre, mais a été blessé au cou au premier quart. Jared Goff, qui avait été opéré au pouce droit il y a 12 jours, a dû prendre la relève.

Donald a été blessé aux côtes en plaquant Wilson, et Kupp est rentré au vestiaire en boitant à la suite d'une blessure au genou droit dans les derniers moments du match.

La dernière défaite des Seahawks à domicile en matchs éliminatoires était survenue en 2004. Ils avaient alors perdu 27-20 face aux Rams de Saint Louis.

Encore Tom Brady

Tom Brady a lancé deux passes de touché pour des gains aériens de 381 verges, et il a guidé les Buccaneers de Tampa Bay vers une victoire de 31-23 contre l'équipe de football de Washington au Maryland.

À son 42e départ en matchs éliminatoires – son premier dans un autre uniforme que celui des Patriots de la Nouvelle-Angleterre –, Brady a découpé en morceaux la deuxième défense de la NFL.

Le vétéran quart a réussi 22 de ses 40 passes et a aidé les Buccaneers à inscrire une première victoire en éliminatoires en 18 ans.

À 43 ans et 159 jours, Brady a devancé George Blanda comme quart le plus âgé à avoir lancé une passe de touché en éliminatoires. Sa passe payante de 36 verges à Antonio Brown était sa plus longue à ce moment de la saison en neuf ans.

Brady affrontait au poste de quart Taylor Heinicke, qui a connu une belle performance à son deuxième départ dans la NFL et son premier en éliminatoires, en remplacement d'Alex Smith, blessé.

Heinicke, qui a signé un contrat pour l'équipe d'entraînement en décembre, a lancé une passe de touché et a récolté des gains de 306 verges. Il a ajouté 46 verges au sol et un majeur pour la formation de Washington.

Pendant que l'entraîneur-chef Bill Belichick et les Patriots regardaient les éliminatoires du confort de leur foyer après avoir présenté une fiche de 7-9 cette saison, Brady a encore l'occasion de se rendre jusqu'au Super Bowl, dans son nouveau stade.

Les Buccaneers attendent le résultat du match entre les Saints de La Nouvelle-Orléans et les Bears de Chicago pour connaître leurs prochains adversaires. Si les Bears causent la surprise, la troupe de Tampa Bay accueillera les Rams de Los Angeles le week-end prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !