•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Erik Read 13e du deuxième slalom géant d'Adelboden

Il franchit une porte.

Erik Read

Photo : Getty Images / Alexis Boichard/Agence Zoom

Agence France-Presse

L’Albertain Erik Read a réalisé le meilleur résultat canadien du slalom géant d'Adelboden, samedi, avec une 13e place sur la piste suisse.

Read a enregistré un temps combiné de 2 min 21 s 1/100, à 2,65 s du vainqueur, Alexis Pinturault, qui avait gagné le premier slalom géant présenté vendredi. Le Français a décroché la 33e victoire de sa carrière en Coupe du monde.

Il a franchi la ligne d'arrivée avec une énorme avance sur le Croate Filip Zubcic, à 1,26 s, et sur le Suisse Loïc Meillard, à 1,65 s. Il augmente ainsi son avance en tête du classement général de la Coupe du monde de ski alpin avec 115 points de plus que le champion en titre norvégien Aleksander Aamodt Kilde, 5e samedi à 1,69 s.

Le Suisse Marco Odermatt, 4e à 1,67 s de Pinturault après sa 3e place de la veille, occupe toujours le 3e rang du classement général pour le grand globe de cristal, mais il pointe désormais à 174 points du Français, qui a remporté son troisième slalom géant dans la station d'Adelboden.

Pinturault a également gagné samedi son troisième géant d'affilée en Coupe du monde, son 17e titre dans cette discipline.

Read était le seul Canadien qualifié parmi les 30 skieurs de la deuxième manche. Trevor Philp a pris le 33e rang de la première descente, et Riley Seger a terminé 44e.

La première manche a été interrompue une demi-heure en raison de la lourde chute de l'Américain Tommy Ford dans la dernière partie du tracé.

Le skieur de 31 ans a percuté une porte dans le mur d'arrivée, très pentu, et a chuté sur la tête avant de terminer sa course quelques dizaines de mètres plus bas dans les bâches de sécurité.

Ford a dû être évacué en hélicoptère après une vingtaine de minutes de soins. Selon les médias suisses, il avait repris conscience au moment de son évacuation.

Pas de résultat pour Marie-Michèle Gagnon en Autriche

L'Italienne Sofia Goggia a brillamment remporté la descente de Sankt Anton, soit son sixième succès dans la discipline et le deuxième cette saison après celui de Val d'Isère.

La Québécoise Marie-Michèle Gagnon, seule Canadienne inscrite, fait partie des sept skieuses qui n’ont pas terminé l’épreuve.

Goggia, championne olympique de la descente à Pyeongchang en 2018, a devancé de 0,96 s l'Autrichienne Tamara Tippler et de 1,04 s l'Américaine Breezy Johnson.

Avec cette victoire qui s'ajoute à trois autres succès en super-G dans sa carrière, Goggia s'empare seule de la tête du classement de la descente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !