•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gabriela Dabrowski veut faire rayonner le tennis en double

Yifan Xu et Gabriela Dabrowski se félicitent après leur victoire en demi-finale du double féminin à Wimbledon.

Gabriela Dabrowski a atteint la première finale d'un grand chelem de sa carrière en 2019.

Photo : Getty Images / Shaun Botterill

Radio-Canada

La Canadienne Gabriela Dabrowski sera bientôt en Australie pour lancer une nouvelle saison de tennis enveloppée d'incertitude.

Parallèlement à ses performances sur le terrain, Dabrowski souhaite poursuivre son engagement visant à faire rayonner les matchs en duo. La 10e raquette mondiale en double siège au Conseil des joueuses de la WTA et a travaillé par le passé à faire la promotion du jeu en double.

L’Ottavienne de 28 ans espérait pouvoir implanter différentes initiatives pour renforcer le jeu en tandem lors de la saison 2020, mais la pandémie de COVID-19 est venue contrecarrer ses plans.

Beaucoup de choses ont été mises sur pause, et espérons qu’en 2021 on pourra les relancer, a mentionné Dabrowski, vendredi. Mais ça dépend aussi de l’interaction avec les amateurs lors des tournois, des visites de commanditaires, des journées médias, etc.

Seulement quelques événements permettront à des amateurs, en nombre limité, d’assister à des matchs en présentiel cette saison. Pour l’instant, le calendrier de la WTA est précisé jusqu’à la tenue de Wimbledon, en juillet prochain.

Le tournoi de Delray Beach se déroule actuellement en Floride, dans un stade extérieur qui peut accueillir jusqu’à 25 % de sa capacité habituelle. Une petite foule devrait être également admise aux prochains Internationaux d’Australie, qui se dérouleront en février.

Dabrowski, qui joue également en simple à l’occasion, a reçu le prix Peachy-Kellmeyer en 2019 pour souligner un engagement exceptionnel auprès de ses pairs.

Pour faire grandir l’intérêt de la population envers son sport, Dabrowski aimerait voir des duos visiter des loges corporatives pendant certains matchs. Elle pense aussi que les joueuses en double peuvent organiser des séances d’entraînement pour faire connaître leur spécialité. Enfin, celles-ci pourraient aussi participer à davantage de séances de discussion avec des partisans, toujours selon l'Ontarienne.

La principale intéressée estime que son sport représente un marché encore inexploité. Je veux prouver que les joueurs en double peuvent être des têtes d’affiche aussi, qu’ils sont des athlètes avec des personnalités, des histoires et des méthodes de jeu intéressantes.

J’aimerais pouvoir les mettre en vitrine davantage.

Une citation de :Gabriela Dadrowski, joueuse de tennis

Mon but est de positionner le jeu en double sur la carte un peu plus, pour qu’il obtienne le respect qui lui revient, comme aux Jeux olympiques ou au World Team Tennis, a ajouté Dabrowski. Mais il faut aussi que les diffuseurs sentent qu’il y a un intérêt de la part des fans à regarder des matchs de ce type-là.

La faible couverture médiatique octroyée au tennis en double est depuis longtemps un obstacle. Les matchs en simple monopolisent souvent les projecteurs.

C’est délicat, car des diffuseurs croient fermement que la seule manière de vendre le sport en double, c’est si des vedettes en simple viennent jouer, a indiqué Dadrowski. Ils sont persuadés que c’est la seule manière.

Gabriela Dabrowski et Mate Pavic embrassent le trophée.

Gabriela Dabrowski et Mate Pavic ont gagné les grands honneurs en double mixte aux Internationaux d'Australie en 2018.

Photo : Getty Images / Greg Wood

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !