•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MLS demande une prolongation de deux ans du contrat de travail

Le stade BMO vu des gradins.

Le BMO Field, domicile du Toronto FC

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

Associated Press

Les dirigeants de la Major League Soccer (MLS) ne proposent aucune baisse salariale supplémentaire en vue de la saison 2021, mais demandent en retour une prolongation de deux ans du contrat de travail.

Cette proposition a été soumise à l'Association des joueurs de la MLS, mardi, une semaine après que le circuit Garber eut annoncé son intention d'invoquer une clause de force majeure pour reprendre les négociations.

Ladite clause force la ligue et le syndicat des joueurs à négocier de bonne foi des modifications à la convention collective en vigueur pendant 30 jours.

La MLS propose de verser aux joueurs leur plein salaire, après que ceux-ci eurent accepté une réduction de 5 % dans le cadre d'un contrat de travail renégocié en juin 2020, au moment où la ligue s'apprêtait à reprendre ses activités avec son tournoi de relance à Orlando. Elle veut que l'entente actuelle soit prolongée jusqu'à la fin de 2027.

Se fiant sur divers responsables en santé publique, le président et commissaire adjoint Mark Abbott a affirmé que les restrictions de présence de spectateurs lors d'événements sportifs se poursuivront pendant une bonne partie de la saison 2021 de la MLS.

En 2020, malgré le fait que la MLS et ses équipes ont subi des pertes insoutenables et extraordinaires, les joueurs ont touché 95 % de leur salaire, a déclaré Abbott.

Dans le but de résoudre l'impact de la pandémie en 2021, la MLS propose de prolonger de deux ans la convention collective en cours plutôt que de réclamer des réductions de salaire. Cette proposition aidera à assurer la santé à long terme de la ligue, tout en versant aux joueurs de la MLS 100 % de leur salaire.

Mark Abbott, président et commissaire adjoint de la MLS

Le circuit Garber estime que la valeur de la proposition de prolongation de la convention collective varie entre 100 et 115 millions de dollars. Si les deux parties ne parviennent pas à s'entendre, le contrat de travail entériné l'été dernier pourrait être résilié.

La MLS a invoqué la clause de force majeure à la suite d'une campagne où elle a perdu près d'un milliard de dollars de revenus à cause de la pandémie de COVID-19, selon ses dirigeants, parce que les équipes ont dû jouer la grande majorité de leurs matchs dans des stades déserts.

Les dépenses de la ligue ont également augmenté à cause des tests de dépistage du coronavirus et des vols nolisés.

Les clubs de la MLS se basent majoritairement sur les revenus aux guichets les jours de match. Le circuit Garber évalue que ses revenus ont baissé d'environ 95 % dans l'ensemble la ligue l'an dernier. La situation demeure incertaine pour 2021.

En février 2020, la MLS et l'Association des joueurs avaient conclu une entente de principe d'une durée de cinq ans pour le renouvellement de la convention collective. Toutefois, elle n'avait pas encore été ratifiée lorsque la ligue a dû se placer en pause au mois de mars en raison de la crise sanitaire.

Le syndicat des joueurs s'était montré inquiet concernant la possibilité que la ligue puisse demander une réouverture du contrat de travail. En décembre, le directeur général de l'association des joueurs Bob Fosse avait déclaré que les joueurs pourraient être réticents à l'idée de négocier la convention collective pour une troisième fois en moins d'un an.

Les dirigeants de la Major League Soccer espèrent que les joueurs se montreront plus réceptifs du fait que la nouvelle proposition n'inclut aucune réduction salariale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !