•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada affrontera les États-Unis en finale du mondial junior

Les joueurs de l'équipe canadienne de hockey junior célèbrent leur victoire.

L'équipe canadienne de hockey junior défait la formation russe dans un match sans lendemain pour une deuxième année de suite.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Radio-Canada

Depuis le début du mondial de hockey junior d'Edmonton, le Canada n’a jamais été mené au pointage et a marqué dans les 10 premières minutes de tous ses matchs. La tendance s’est maintenue lundi, en demi-finales contre la Russie. 

Le pays hôte a largement dominé les Russes par la marque de 5-0. Le Canada, champion en titre, participera à une quatrième finale en cinq ans mardi soir.

Outre en 2020, les Canadiens avaient aussi mis la main sur la médaille d’or en 2018, mais s’étaient inclinés devant les Américains en finale en 2017.

Le Canada affrontera d'ailleurs les États-Unis en finale pour la cinquième fois de l'histoire du tournoi. Lundi soir, les Américains ont marqué un but dans les derniers instants de la troisième période, pour éliminer la Finlande 4-3 dans l'autre demi-finale.

Dès la 59e seconde de la période initiale, Alex Newhook a déjoué le gardien Yaroslav Askarov d’un tir précis dans la partie supérieure du filet. La rondelle est entrée dans le filet et en est ressortie si rapidement que les officiels sur la patinoire ont laissé le jeu se poursuivre, croyant que le disque avait percuté le poteau.

Newhook n'avait pas enfilé l'uniforme canadien en quarts de finale contre la République tchèque, samedi, en raison d'une blessure au haut du corps. 

Connor McMichael marque un but contre Yaroslav Askarov et devant Yan Kuznetsov.

Yaroslav Askarov (no 1), Yan Kuznetsov (no 2) et Connor McMichael (no 17)

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Une dizaine de minutes plus tard, Connor McMichael a doublé l’avance du Canada. Posté à l’embouchure du filet, il a redirigé une passe lumineuse du Québécois Jakob Pelletier, promu sur le premier trio pour l’occasion.

Cole Perfetti a ensuite inscrit le troisième but du Canada à l’aide d’un tir du poignet du cercle des mises en jeu lors d’une supériorité numérique.

Braden Schneider a ajouté un quatrième filet pour les Canadiens en deuxième période en déjouant Yaroslav Askarov, qui avait encore une fois échappé son bâton. Ryan Suzuki et Dawson Mercer ont récolté une aide sur le but.

La Russie croyait bien avoir percé la muraille canadienne en fin de deuxième engagement. Mikhail Abramov a bel et bien déjoué Devon Levi, mais le but a ensuite été refusé en raison d’un hors-jeu.

Rare moment de réjouissance pour les Russes lundi soir : le gardien Askarov a eu le dessus devant Dylen Cozens lors d’un tir de pénalité en fin de deuxième période. 

Le Yukonais Dylen Cozens a inscrit le cinquième but du Canada dans un filet désert en troisième. Aussi complice des buts de Connor McMichael et de Cole Perfetti, Cozens occupe dorénavant le 1er rang des compteurs du tournoi avec 16 points.

Le but de Newhook en début de match nous a donné beaucoup d'énergie, a expliqué Cozens. Le simple fait qu'il ait pu jouer a été une source de motivation pour l'équipe. Je suis aussi très heureux de notre travail en défense.

Autre jeu blanc pour Devon Levi

Le gardien montréalais Devon Levi a quant à lui réalisé son troisième blanchissage de la compétition en repoussant 27 tirs. Il a ainsi égalé un record du tournoi détenu depuis 2006 par le Canadien Justin Pogge, en plus d'être nommé joueur du match pour le Canada.

Je me sentais bien, et c'était agréable comme match, a expliqué Levi. L’équipe a bien joué et m'a facilité la tâche. Notre confiance grandit jour après jour, mais le travail n’est pas terminé. Je ne joue pas pour les records, je joue pour la médaille d’or.

Devon Levi effectue un arrêt devant Vasili Podkolzin et Jamie Drysdale.

Jamie Drysdale (no 6), Vasili Podkolzin (no 19) et Devon Levi (no 1)

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Le choix de septième tour des Panthers de la Floride lors du dernier repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) n’a accordé jusqu’ici que trois buts en six départs. Il montre une impressionnante moyenne de but accordé de 0,53 et un taux d’arrêts de 97,5 %.

Il a été phénoménal jusqu'ici, l'a louangé l'entraîneur-chef du Canada, André Tourigny. Je me répète chaque jour. Je ne sais plus quoi dire. Il a été excellent, concentré et a su nous donner confiance.

En fait, la brigade défensive canadienne n'a pas accordé le moindre but à forces égales en six matchs depuis le début du tournoi.

Il s’agissait du 43e duel entre le Canada et la Russie ou l’ex-Union des républiques socialistes soviétiques (URSS). Les deux pays ont maintenant 20 victoires, tandis que deux duels se sont soldés par des verdicts nuls et qu'un match a été interrompu à la suite d’une bagarre générale en 1987.

Kaliyev propulse les Américains en finale


Arthur Kaliyev a brisé l'impasse avec 1 min 16 sec au cadran en 3e période, d'un tir frappé de l'enclave, pour permettre aux Américains de battre les Finlandais 4-3.

Alex Turcotte, John Farinacci et Matthew Boldy ont aussi marqué pour les Américains, champions du tournoi quatre fois, le plus récemment en 2017.

Les Finlandais ont riposté avec le doublé de Kasper Simontaival et un but de Roni Hirvonen.

La Finlande fera face à la Russie dans le match pour la médaille de bronze.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !