•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des cyclistes pourraient avoir à choisir entre le Tour de France et les JO

Deux cyclistes discutent en peloton de tête

Dennis Rohan, un habitué du Tour de France, pourrait rater la prochaine édition en raison des Jeux olympiques

Photo : Getty Images / Bryn Lennon

Radio-Canada

À moins de sept mois de la tenue des Jeux olympiques de Tokyo, il reste encore beaucoup de questions en suspens. Les organisateurs devront notamment trancher au sujet de l’arrivée des athlètes, à savoir s’ils devront se conformer à une période de quarantaine de 14 jours ou non. La réponse à cette question entraînera des conséquences sur le calendrier d’activités de nombreux cyclistes.

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a déjà écarté la vaccination obligatoire pour les athlètes, en novembre dernier.

L’option d’une quarantaine de deux semaines pour tous les athlètes entrant au pays a été soulevée par certains dirigeants. La situation pandémique actuelle aurait même forcé le CIO a aller de l’avant avec cette décision, selon ce que rapporte le journal belge Het Laatste Nieuws.

Cette nouvelle n’a pas été confirmée ni par le CIO, ni par d’autres médias pour l’instant. Mais certains athlètes se préparent déjà à sacrifier d’autres épreuves sur leur calendrier, afin de suivre leur rêve olympique.

C’est que d’autres événements sportifs d’ampleur se tiendront tout juste avant le début des Jeux olympiques, toujours prévus du 23 juillet au 8 août prochain. C’est le cas du Tour de France, dont la dernière étape doit se conclure le 18 juillet.

Les organisateurs de la Grande Boucle avaient déjà accepté de devancer d’une semaine le coup de départ de l’événement, pour éviter d’imposer un conflit d’horaire aux cyclistes. Or, cette période d’isolement de 14 jours pourrait à nouveau contrecarrer les plans.

Des cyclistes prêts à sacrifier le Tour de France

Pour l’instant, les courses de cyclisme sur route sont à l’horaire les 24, 25 et 28 juillet à Tokyo. Les épreuves de vélo de montagne doivent se dérouler les 26 et 27 juillet.

Dans les deux cas, un participant au Tour de France n’aurait pas le temps de s’isoler 14 jours à Tokyo avant le début des compétitions.

Un véritable casse-tête pour de nombreux coureurs, comme le jeune Mathieu van der Poel. Le double champion des Pays-Bas sur route souhaite maintenant faire ses preuves en vélo de montagne, et il a les yeux rivés sur Tokyo depuis longtemps.

Mathieu van der Poel grimpe son vélo sur une petite bute, en avance sur ses compétiteurs.

Mathieu van der Poel est un cycliste polyvalent. Il a remporté les deux derniers championnats du monde de cyclo-cross.

Photo : afp via getty images / CLAUS FISKER

En entrevue à la RTFB, Mathieu van der Poel a déclaré (Nouvelle fenêtre) qu’il prioriserait les Jeux olympiques au Tour de France, s’il devait absolument choisir, mais que la décision prise en serait une d’équipe. Il dit aussi garder en tête l’importance de ses commanditaires (Nouvelle fenêtre), qui serait déçus de le voir s’absenter du Tour de France.

L’Australien Rohan Dennis semble pencher du même côté. Le double champion du monde au contre-la-montre a déjà avisé qu’il songerait à rater le Tour de France, si cela lui permet de prendre part aux prochains Jeux olympiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !