•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq fondeurs québécois participeront aux Coupes du monde en 2021

Le fondeur lors d'une compétition

Le Gatinois Antoine Cyr a rapidement fait son chemin jusqu'à l'équipe canadienne senior de ski de fond.

Photo : Courtoisie/François Pepin

La Presse canadienne

Cinq fondeurs du Québec ont été sélectionnés par Nordiq Canada, samedi, afin de participer à la deuxième portion du calendrier de Coupe du monde 2020-2021. La fédération nationale a jusqu'ici fait l'impasse sur l'ensemble des compétitions internationales cette saison en raison de la crise sanitaire.

Cendrine Browne, Laura Leclair et Katherine Stewart-Jones ont été choisies dans l'équipe féminine, qui comprend également l'Albertaine Maya MacIsaac-Jones et la Yukonaise Dahria Beatty, tandis qu'Antoine Cyr et Philippe Boucher s'allieront au Britanno-Colombien Remi Drolet, aux Ontariens Pierre Grall-Johnson et Graham Ritchie, ainsi qu'à l'Albertain Russell Kennedy.

Notre objectif est de rassembler une équipe pour des épreuves ciblées afin d'accumuler les points nécessaires pour que le Canada maintienne ou améliore son classement mondial, ce qui nous permettra d'obtenir le plus de places disponibles pour les Jeux olympiques d'hiver de Pékin en 2022 et la saison de Coupe du monde 2021-2022, a expliqué la directrice de haute performance de Nordiq Canada, Kate Boyd, dans un communiqué.

Onze athlètes canadiens participeront aux cinq dernières épreuves de la Coupe du monde, qui se dérouleront à Lahti (23, 24 janvier) en Finlande, à Falun (30, 31 janvier) en Suède, à Ulricehamn (7, 8 février) en Suède, à Nove Mesto (20, 21 février) en République tchèque, et à Oslo (12 au 14 mars) en Norvège.

Boyd a souligné que des protocoles stricts seront mis en place, notamment un concept de bulle sanitaire pendant les déplacements à l'étranger.

Nous croyons qu'il est important d'offrir des occasions de compétitionner pour tous nos athlètes, mais pas à n'importe quel prix. Nous allons continuer à travailler avec notre équipe médicale pour évaluer la pandémie et les risques courus par notre équipe et notre programme, a expliqué la dirigeante.

S'il n'est pas sécuritaire d'y aller, alors nous sommes prêts à annuler cette partie de la saison, mais nous sommes optimistes par rapport à nos probabilités de retourner sur la ligne de départ, a ajouté Boyd.

Il est à noter que ces athlètes ont été choisis en vertu des nouveaux critères de sélection de Nordiq Canada, en consultation avec le comité de haute performance, à cause de la pandémie de coronavirus.

La fédération nationale nommera une équipe d'au plus 10 athlètes en février pour participer aux Championnats du monde qui auront lieu du 23 février au 7 mars à Oberstdorf, en Allemagne, selon les résultats obtenus en Coupe du monde et aux Championnats du monde U-23.

Aucun fondeur de Nordiq Canada n'a pris part à la première portion de la saison de Coupe du monde en raison des risques associés aux voyages en Europe. Les Canadiens ont raté plusieurs épreuves, et en manqueront d'autres d'ici leur retour en action, notamment le Tour de Ski, prévu au début de janvier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !