•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

24h Tremblant : se dépasser pour le petit Miro chacun chez soi

Miro porte la tuque du 24h Tremblant.

La famille de Miro participe au 24h Tremblant pour le bambin de 1 an qui se remet d'un cancer.

Photo : Courtoisie : 24h Tremblant

Mariève Bégin

Cette fin de semaine a lieu le 20e 24h Tremblant un peu partout au Québec et ailleurs. Pandémie oblige, cette année, les 1600 participants s’impliquent à distance pour la grande cause des enfants, en pratiquant la discipline sportive de leur choix.

Mathieu Lajoie, lui, court avec un visage en tête : celui de son neveu de 1 an, Miro, atteint d’un cancer.

Pour nous, cette année c’est une édition très symbolique, avec mon neveu Miro, le fils de ma sœur Mariane, qui est l’un des enfants parrainés, explique l’oncle qui compte parcourir 100 kilomètres en 24 heures.

Miro a eu une grosse année, beaucoup d’épreuves, un diagnostic de cancer à un très jeune âge, ajoute-t-il. Il a combattu ça comme un champion! On a fait une belle équipe pour lui, l’équipe Tous pour Miro - Équipe Lajoie.

On est très motivés, surtout avec notre petit Miro qui est notre source d’inspiration.

Mathieu Lajoie, oncle de Miro

Au sein de l’équipe, il est accompagné de son frère, de ses deux sœurs, de son père ainsi que de sa conjointe. Chacun dans leur ville respective, ils courent pour la cause.

On aurait aimé ça le faire ensemble, avec l’équipe, admet M. Lajoie. Mais on va le faire à distance et on va avoir du plaisir quand même.

Visioconférence des membres de la famille

La famille Lajoie participe au 24h Tremblant ensemble, mais à distance.

Photo : Courtoisie : 24h Tremblant

Les deux oncles de Miro, qui courent habituellement côte à côte, tentent de recréer l’expérience malgré les kilomètres qui les séparent. On s’est dit qu’on le ferait de façon simultanée. On part au même moment, on prend nos périodes de repos en même temps et on devrait, si tout va bien, se rendre aux 100 kilomètres durant ces 24 heures-là.

Ils se sont donné un objectif élevé : amasser 10 000 $. Et le résultat est à la hauteur de leurs ambitions.

Cette semaine on espérait beaucoup s’y rendre et on a eu beaucoup de dons très généreux dans notre entourage, dit Mathieu Lajoie, reconnaissant. On est très contents d’avoir atteint ce cap-là, de 10 000 $. Et ça monte encore. Donc, si ça peut continuer durant la fin de semaine, c’est encore mieux!

D’autant plus que la famille a constaté par elle-même l’importance des dons.

On l’a vu pour Miro durant son année de traitement, je pense principalement à la Fondation Charles-Bruneau, qui est l’une des fondations impliquées qui reçoit du 24h Tremblant, raconte Mathieu Lajoie. Les centres et les équipes sont incroyables. Les installations pour les enfants malades, pour les familles, ça fait la différence.

Pour la recherche aussi, poursuit-il. Parce qu’un traitement comme celui de Miro, si on recule il y a 15-20 ans, ce n’était pas le même pronostic. Miro, il a eu la chance, grâce à la recherche, d’avoir des traitements très efficaces et maintenant on peut dire qu’il est en rémission depuis un mois.

Après une année d’embûches, la bonne nouvelle a réjoui toute la famille.

Il faut savoir que Miro a commencé ses traitements à l’âge de 2 mois seulement. Ç'a été 12 mois très intenses, avec des hauts et des bas, admet-il. Mais les traitements ont très bien fonctionné. Donc pour nous, le 24h, c’est aussi l’occasion de célébrer la rémission de Miro!

Une panoplie d’initiatives

L’histoire de Miro est un exemple de ce qui pousse 217 équipes à se dépasser ce week-end. Les participants inscrits au défi se dévouent chacun dans leur région et à leur façon.

Des Chic-Chocs en Gaspésie, à Bromont en Estrie, en passant par le Saguenay, les Laurentides, le Bas-Saint-Laurent et la Montérégie, la course à la collecte bat son plein au Québec.

Parmi les noms les plus connus, l’auteur et comédien Patrice Godin participe à l’événement en courant à Boucherville. L'ancien champion du monde de ski alpin Erik Guay skie avec sa famille à Tremblant pour la cause. De son côté, l’ultramarathonien Joan Roch court accompagné de sa conjointe à Longueuil.

Il y a également des sportifs qui participent en Ontario, en Colombie-Britannique et même à Budapest, en Hongrie. L’humoriste et comédien Bruno Blanchet va courir une trentaine de kilomètres pour la bonne cause, de la Thaïlande!

La 20e édition du 24h Tremblant se termine dimanche. L'organisation espère amasser 2 250 000 $ pour les enfants malades et défavorisés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !