•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Menacé d’éviction, Joachim Löw reste à la barre de l’Allemagne

Il surveille le jeu sur le bord du terrain avec derrière lui un drapeau allemand

Joachim Löw

Photo : Getty Images / Matthias Hangst

Agence France-Presse

Le sélectionneur allemand Joachim Löw, menacé d'éviction après la déroute de 6-0 en Espagne en novembre, a finalement été confirmé à son poste lundi et dirigera la Mannschaft à l'Euro, annonce la Fédération allemande de football (DFB).

Le présidium de la DFB a décidé unanimement ce lundi lors d'une visioconférence de poursuivre avec le sélectionneur Joachim Löw le difficile chemin du renouvellement entamé en mars 2019, affirme la DFB dans un communiqué, publié à l'issue d'une réunion au sommet entre ses hauts dirigeants et l'entraîneur de 60 ans, en poste depuis 2006.

Le présidium, qui devait se réunir vendredi pour trancher l'avenir de Löw, a donc avancé sa décision et s'est rangé à l'avis du comité directeur et d'Oliver Bierhoff, directeur des équipes nationales, précise la DFB.

Lundi matin, les cinq plus hauts dirigeants de la Fédération ont rencontré Joachim Löw, dont la tête ne semblait plus tenir qu'à un fil après la défaite de 6-0 contre l'Espagne en Ligue des nations le 17 novembre, la plus lourde déroute de l'équipe d'Allemagne en 89 ans.

Lors de cette réunion, Joachim Löw a informé les participants de ses analyses, de ses conceptions et de ses projets, assure le communiqué de la DFB.

Les membres du comité directeur ont conclu unanimement que la haute qualité du travail de l'équipe d'entraîneurs, la relation intacte entre le sélectionneur et l'équipe, et un concept clair sur la marche suivie jusqu'ici et à suivre encore étaient des arguments valables.

Un match isolé ne peut et ne doit pas servir de mesure pour l'ensemble de la performance de l'équipe nationale et du sélectionneur, ajoute la DFB, en référence à la débâcle.

Notre regard doit rester fixé sur la préparation de l'Euro l'année prochaine. Nous avons la ferme conviction que Joachim Löw et son équipe d'entraîneurs réussiront [...] malgré une situation difficile pour tout le monde, conclut la DFB.

Contesté

Voilà donc Joachim Löw dans le train pour l'Euro, où la Mannschaft est tombée au premier tour dans un groupe de la mort avec la France, championne du monde, le Portugal, champion d'Europe, et la Hongrie, l'un des pays hôtes avec l'Allemagne.

Pourra-t-il poursuivre sereinement son travail, alors que l'opinion est contre lui (84 % des amateurs de soccer interrogés fin novembre souhaitaient son départ), et que la presse ne lui pardonne plus rien?

Son maintien ne va en tout cas pas faire disparaître les problèmes et les polémiques comme par enchantement.

À commencer par la question du retour des trois champions du monde de 2014 Thomas Müller, Jérôme Boateng (Bayern) et Mats Hummels (Dortmund). Dans un souci de laisser toute la place à la nouvelle génération, le sélectionneur les a mis à la retraite internationale en mars 2019, alors qu'ils avaient à peine 30 ans.

Depuis, ils brillent tous les trois dans leur club. Et si en attaque, l'Allemagne est bien pourvue (Sané, Gnabry et Werner sont parmi les meilleurs à leurs postes en Europe), elle manque cruellement de défenseurs de très haut niveau.

Des experts, comme l'ancien Ballon d'or et champion du monde de 1990 Lothar Matthäus, ont avoué ne pas comprendre pourquoi Boateng et Hummels étaient évincés. En équipe nationale, on veut voir jouer les meilleurs, a-t-il lancé.

L'équipe manque aussi de meneurs pour donner le cap dans les moments de tempête. Exactement ce que fait Müller au Bayern, comme lors du sacre en Ligue des champions en août.

Le communiqué de la DFB semble donner carte blanche à Löw pour avancer vers l'Euro avec ses propres convictions.

L’entraîneur, explique la DFB, a convaincu ses dirigeants que ses choix actuels étaient les plus judicieux pour bien préparer le Mondial de 2022 au Qatar, et surtout l'Euro de 2024, où l'Allemagne voudra briller à domicile.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !